France
URL courte
Par
Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (82)
2201
S'abonner

Le procès qui doit décider de l’extradition de Julian Assange réclamée par les États-Unis où il encourt jusqu’à 175 ans de prison reprend ce 7 septembre au Royaume-Uni. Un rassemblement en son soutien a été tenu à Paris.

«Libérez Julian Assange», «Free Assange», «Royaume-Uni, n'extrade pas Assange» («Le Royaume-Uni n’extrade pas Assange») disaient les pancartes d’une vingtaine de personnes rassemblées ce lundi devant l’Opéra.

Notre correspondant à Paris a interrogé des manifestants venus apporter leur soutien au fondateur de WikiLeaks le jour de la reprise du procès sur son extradition interrompu par la pandémie de coronavirus.

175 ans de prison

Julian Assange est visé par une procédure d'extradition vers les États-Unis qui lui reprochent d'avoir diffusé en 2010 via le site WikiLeaks des centaines de milliers de documents confidentiels, dont des rapports militaires sur l'Afghanistan et l'Irak ainsi que des notes diplomatiques. L'Australien de 49 ans risque jusqu'à 175 ans de prison.

Il a été arrêté en avril 2019 après avoir passé sept ans à l'ambassade d'Équateur à Londres où il s'était réfugié après avoir enfreint les conditions de sa liberté sous caution, craignant son extradition vers les États-Unis.

Détenu à la prison londonienne de haute sécurité de Belmarsh, Assange fera face à 18 accusations de tentative de piratage et de violation de la loi sur l'espionnage s'il est conduit devant la justice américaine.

Dossier:
Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (82)

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie» 
Que pensent les Français d’une éventuelle conquête par le RN d’une ou plusieurs régions?
Tags:
manifestation, tribunal, Paris, Londres, Royaume-Uni, Julian Assange
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook