France
URL courte
Par
7513
S'abonner

Près d’un mois après les deux puissantes explosions successives qui ont ravagé le port de Beyrouth, un violent incendie a sévi de nouveau dans les installations maritimes. Et comme la fois précédente, la France s’est dite «prête à répondre aux besoins», selon BFM TV.

En déplacement en Corse, Emmanuel Macron a été informé du nouvel incendie survenu ce 10 septembre à Beyrouth, rapporte BFM TV. Selon la chaîne, le chef de l'État aurait immédiatement demandé un point aux armées et aux ambassades concernées.

«La France est évidemment prête à répondre aux besoins si nécessaire», a indiqué la présidence à BFM TV.

Puissantes explosions au port de Beyrouth

Un incendie s'est déclaré ce 10 septembre dans un magasin de pneus et d'huile situé dans le port de Beyrouth, projetant une grande colonne de fumée noire dans le ciel au-dessus de la capitale libanaise. Selon plusieurs médias libanais, l'incendie s'est déclaré dans un entrepôt de Duty Free.

Cet incendie s’est produit près d'un mois après deux puissantes explosions successives au port de Beyrouth et près de la base de la Marine libanaise. Le 4 août 2020, elles ont semé la panique et provoqué un immense champignon de fumée dans le ciel de la capitale libanaise. La déflagration a soufflé les vitres des habitations situées dans un rayon de quelques kilomètres de l'épicentre.

Le bilan fait état de 181 morts et d'une quarantaine de disparus. Plus de 6 500 blessés sont dénombrés.

Une aide déjà promise par Macron

Au surlendemain de l'explosion massive qui avait endeuillé la capitale libanaise, Emmanuel Macron avait promis à Beyrouth toute l'aide de la France au Liban en appelant de ses vœux la «refondation d'un ordre politique nouveau» dans le pays. La France a envoyé un détachement de sauveteurs de la Sécurité civile ainsi que du matériel sanitaire et des équipes de soignants pour aider les services de secours libanais.

En déplacement à Beyrouth le 1er septembre, pour la deuxième fois après l’explosion du 4 août, Emmanuel Macron a indiqué quatre priorités que la France suivrait dans son aide au Liban: la santé, l'alimentation, l'éducation et la reconstruction. Il a promis entre autres que son pays accompagnerait la restauration du port de Beyrouth.

Il a en outre annoncé sept millions d'euros supplémentaires d'aide pour la réhabilitation des écoles endommagées par l’explosion, le matériel scolaire et le soutien aux familles des élèves.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Tags:
palais de l'Élysée, Emmanuel Macron, aide, incendie, Beyrouth, Liban, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook