France
URL courte
Par
4923664
S'abonner

«Bon, allez, soyons francs: Arrêtez tout. TOUT. Les masques. Les confinements». Alors que de nouvelles mesures sont introduites dans certaines zones en France pour juguler l’épidémie de coronavirus, Nicolas Bedos invite les Français à braver les «lâches directives gouvernementales», créant la polémique.

Dans la nuit du 23 au 24 septembre, le réalisateur d’«OSS 117» et «La Belle Époque» et acteur dans «L’Amour dure trois ans», notamment, Nicolas Bedos a appelé les Français à ignorer les mesures prises contre la propagation du coronavirus, comme le port du masque, à vivre «à fond» et à «tomber malades».

«Arrêtez tout. TOUT. Les masques. Les confinements. Excepté face à vos parents très fragiles (quand ils le souhaitent, ce qui n’était pas le cas de mon père, meurtri à mort d’être privé de notre amour). Vivez à fond, tombez malades, allez aux restaurants, engueulez les flicaillons, contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales. Nous devons désormais vivre, quitte à mourir (nos aînés ont besoin de tendresse davantage que de nos précautions», écrit-il.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Nicolas Bedos (@nicolasbedosofficiel)

«Vivons à fond, embrassons-nous, crevons, ayons de la fièvre, toussons, récupérons, la vie est une parenthèse trop courte pour se goûter à reculons», poursuit Nicolas Bedos.

Le message passe mal

Le réalisateur a vu juste en écrivant que son message serait «couvert d’affronts». Plusieurs internautes ont en effet critiqué ses propos.

«Nicolas, je vous adore et j'ai énormément de respect pour vous mais suis très déçue ce matin par votre post», «quel égoïsme», «texte irresponsable», «discours démagogue, irréaliste et irresponsable», «quelle vision poétique débile», réagissent des utilisateurs des réseaux sociaux.

Néanmoins, l’acteur et réalisateur a trouvé plusieurs messages de soutien: «Merci Monsieur de ce cri du Cœur, de cet élan de la Raison», «Merci. J'en ai marre de ces masques, de ces longs mois de retenue», «Merci! Enfin de l'air! On respire, on vit!».

Coronavirus en France

Face à une remontée du taux d'incidence du virus dans la métropole d'Aix-Marseille, dans le sud-est de la France, et en Guadeloupe, dans les Antilles françaises, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé le 23 septembre des mesures très strictes dans ces deux régions, désormais placées en «zone d'alerte maximale». 

Outre Marseille et la Guadeloupe, 11 autre métropoles, dont Paris, ont été placées en «zone d'alerte renforcée», ce qui implique notamment la fermeture des bars à partir de 22 heures et la limitation des ventes d'alcool.

La France a enregistré 13.072 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures tandis que le taux de positivité des tests continue de grimper, selon les chiffres publiés le 23 septembre par Santé publique France. Depuis le début de l'épidémie, au moins 31.459 décès liés au Covid ont été recensés dans le pays.

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Tags:
confinement, masques, Covid-19, Nicolas Bedos, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook