France
URL courte
Par
251816
S'abonner

Les électeurs de la Nouvelle-Calédonie ont une nouvelle dit «non» à l'indépendance dimanche, deux ans après l'échec d'un précédent référendum d'autodétermination dans le territoire français du Pacifique Sud, mais avec une marge réduite de moitié.

Après le dépouillement de l'ensemble des bureaux de vote, le vote loyaliste en Nouvelle-Calédonie a recueilli 53,26% des voix, contre 46,74% pour le vote indépendantiste, selon les chiffres publiés par le ministère des Outre-Mer.

Lors du référendum en 2018, le «non» l'avait emporté avec 56,7% des voix.

L'écart cette année n'est que de 9.965 voix, près de deux fois moins qu'il y a deux ans, précise le ministère des Outre-Mer.

Le taux de participation s'est élevé à 85,64%, en hausse de cinq points par rapport à 2018. Aucun incident majeur n'a été signalé pendant les opérations de vote.

Un peu plus de 180.000 électeurs inscrits étaient invités à répondre à la question suivante: «Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?».

Emmanuel Macron a prévu de s'exprimer depuis l'Elysée dès que les résultats provisoires auront été annoncés.

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Une enseignante menacée par ses élèves à Toulouse pour avoir abordé le port du voile en France
Tags:
vote, indépendance, référendum, Nouvelle-Calédonie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook