France
URL courte
Par
Polémique autour de la 5G en France (8)
10424
S'abonner

Quelques jours après la déclaration d’Emmanuel Macron qui a promis que la France allait «prendre le tournant de la 5G», le premier opérateur de télécommunications français, Orange, se lance sur ce marché et propose d’ores et déjà plusieurs forfaits. Il s’avère qu’ils ne sont pas beaucoup plus coûteux que ceux de la 4G.

Alors que les débats font encore rage autour de la 5G, le système arrive officiellement en France. À l’issue d’enchères, qui ont permis aux opérateurs de se partager les fréquences de cette nouvelle technologie, le géant Orange a mis en vente ses premiers forfaits 5G, au nombre de quatre.

Le moins cher, de 70 Go, reviendra à 40 euros par mois, avec une offre à 25 euros par mois pendant un an. Le plus cher dans cette série coûtera 95 euros avec une offre à 80 euros par mois pendant un an. Ainsi, le surcoût de la 5G reste limité par rapport à la 4G: pour le forfait 4G de 70 Go il faudra débourser 35 euros par mois.

Mais si l’offre pour la 4G, qui est proposée dans cinq tarifs différents, se limite à 80 Go pour 45 euros par mois, la 5G offre la possibilité de disposer de Go illimités pour 95 euros par mois, avec une réduction à 80 euros par mois la première année.

Orange précise qu’il sera possible de profiter de la 5G à partir de décembre prochain «avec un forfait compatible 5G, avec un téléphone compatible 5G, sur une zone couverte par le réseau 5G».

Dans ce contexte, le site PhonAndroid a publié il y a quelques jours la liste des smartphones compatibles 5G.

Les enchères

L’Autorité de régulation des communications et des postes (ARCEP), le régulateur des télécoms, a annoncé au début du mois l'attribution des premières fréquences 5G aux opérateurs français, Orange obtenant la plus grande part des blocs proposés.

Initialement prévues en avril, mais repoussées en raison de la pandémie de Covid-19, ces enchères ont permis aux opérateurs – Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free – d'acquérir 11 blocs de fréquences, ouvrant la voie aux premières commercialisations de services 5G dans certaines villes françaises à la fin de l'année. Avant ces enchères, les quatre opérateurs avaient déjà obtenu chacun un bloc de 50 mégahertz (MHz) au prix fixe de 350 millions d'euros, avait précédemment indiqué l’AFP.

Un opérateur ne pouvant pas, au total, acquérir plus de 100 MHz, c'est Orange qui a remporté la majeure partie des fréquences avec 90 MHz de spectre, contre 80 MHz pour SFR, et 70 MHz chacun pour Bouygues Telecom et Free.

Dossier:
Polémique autour de la 5G en France (8)

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Un simple contrôle vire à la violente agression de deux gendarmes en Charente-Maritime
Tags:
technologie 5G, Orange, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook