France
URL courte
Par
Décapitation de Samuel Paty (110)
7112042
S'abonner

La neutralisation du terroriste ayant décapité un enseignant à Conflans-Sainte-Honorine a été filmée par un résident du quartier du Grillon à Éragny, dans le Val-d'Oise.

Un habitant d’Éragny, dans le Val-d’Oise, a assisté à la fin de la poursuite par les policiers de l’homme qui a décapité Samuel Paty, enseignant du collège du Bois d'Aulnes, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), rapporte Le Parisien.

Selon l’auteur de la vidéo, il s’est mis à filmer la scène «par réflexe» après avoir entendu des bruits de la poursuite. Sur l’enregistrement, on entend les policiers hurler à plusieurs reprises «au sol, allonge-toi, jette ton arme». Vers la fin de la vidéo, des coups de feu retentissent.

«Je ne sais pas ce qu'a crié l'homme, je ne me prononcerai pas», raconte le témoin cité par le quotidien régional. «J'ai seulement vu qu'il était habillé de vêtements clairs et que ce n'était pas une tenue religieuse».

Décapité près de son collège

L’enseignant Samuel Paty, qui avait récemment montré des caricatures de Mahomet à ses élèves dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression, a été décapité au soir du 16 octobre dans une rue proche de son collège. L’assaillant est un Tchétchène de 18 ans qui n'était pas connu des services de renseignement pour radicalisation, selon l’AFP.

Emmanuel Macron, qui s'est rendu sur les lieux, a dénoncé un «attentat islamiste caractérisé» et appelé «la nation toute entière» à s'unir derrière les enseignants pour «les protéger et les défendre».

Dossier:
Décapitation de Samuel Paty (110)

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Evian contraint de s’excuser après un tweet demandant à ses abonnés s’ils avaient bu de l’eau
Le président de la région PACA assure avoir précommandé 500.000 doses de Spoutnik V
Tags:
enseignant, attentat, terrorisme, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook