France
URL courte
Par
102418
S'abonner

Plusieurs centaines de black blocs, d’antifas et de Gilets jaunes se sont rassemblés au centre de Lyon malgré l’interdiction de manifester émise par la préfecture. La police, qui s’attendait à des confrontations, a déployé un dispositif important.

La ville de Lyon, qui accueille ce samedi 17 octobre plusieurs manifestations dont celles des Gilets jaunes, d’antifas et du mouvement Black lives matter, est devenue le théâtre d’affrontements entre black blocs et policiers.

​La police a déployé un dispositif important et même installé des barricades dans la ville, selon les images postées sur les réseaux sociaux.

​La place Bellecour a été bouclée, pour éviter que des dégradations ne se produisent dans les voies adjacentes, notamment la rue Victor Hugo.

​Selon un arrêté de la préfecture, «les cortèges, défilés et rassemblements revendicatifs» ont été interdits dans l’hypercentre de Lyon le 17 octobre, de 10h00 à 21h00. Seuls les quais, la place Antonin Poncet et la place Bellecour ont été exclus du périmètre.

Gaz et interpellations

Des heurts entre plusieurs centaines de black blocs et forces de l’ordre ont éclaté rue Émile Zola et sur la place Bellecour, selon Le Progrès.

​Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène aux abords de la place Bellecour.

​​La préfecture a plus tard affirmé que les policiers avaient été visés par des tirs de mortier.

​Au moins neuf personnes ont été interpellées, selon les médias qui se réfèrent à la préfecture.

​Un hélicoptère a été dépêché par la police pour surveiller la manifestation.

Trois manifestations organisées à 13h12

Trois des manifestations prévues pour ce samedi 17 octobre ont commencé à 13h12 sur la place Bellecour. Cette heure a été choisie en référence au slogan anti-police «Acab» (All Cops Are Bastards), les chiffres 1312 correspondant à la position de ces lettres dans l'alphabet, selon les médias.

Les Gilets jaunes se sont rassemblés pour l'acte 101 du mouvement, baptisé Tous.tes ensemble ou rien!», ainsi que pour protester contre les violences policières.

Le mouvement Black lives matter Lyon a, pour sa part, appelé à manifester contre «le racisme systémique et les violences policières», mais également «à réaffirmer la lutte antiraciste à l’intérieur du mouvement des Gilets jaunes».

Deux autres rassemblements –une commémoration de la répression par la police d’une manifestation d’Algériens à Paris en 1961 et une manifestation contre le couvre-feu- ont été programmés pour 16h00 place de la Comédie et 18h00 place des Terreaux.

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
police, manifestation, Lyon, gilets jaunes, Antifa, black bloc, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook