France
URL courte
Par
5641
S'abonner

Le couvre-feu pour une quarantaine de départements n'est pas suffisant pour remédier à la hausse des cas exponentielle et est plutôt un «pré-confinement», estiment des ministres interrogés par Europe 1.

Après l'enregistrement de plus de 41.000 cas de Covid-19, un reconfinement n'est plus perçu comme un mot tabou au sein de l'exécutif, selon les informations d'Europe 1.

«Le couvre-feu était indispensable, mais je crains que ça ne soit pas suffisant pour faire baisser la pression» sur le système hospitalier, a affirmé une ministre, souhaitant garder l'anonymat, sur Europe 1.

Alors que Jean Castex a reconnu l'arrivée de la deuxième vague et la nécessité d'introduire des mesures plus dures, un autre ministre confie à la radio: «Soyons honnête, le couvre-feu c’est un pré-confinement».

Bien que l'exécutif fasse de son mieux pour éviter un confinement généralisé, il est difficile de prévoir la sévérité des mesures à venir.

«La suite dépendra de la vitesse de circulation du virus, de l’efficacité des mesures et de la résistance du système hospitalier», a indiqué une source dans l'entourage présidentiel.

Les semaines à venir qui seront «dures»

Le Premier ministre Castex a mis en garde contre une augmentation du nombre de morts dans les «semaines qui viennent» qui «seront dures». Le gouvernement a annoncé l'extension du couvre-feu étendu à 38 départements et à la Polynésie dès vendredi minuit. Par conséquent, 54 départements et 46 millions de citoyens au total seront concernés par cette mesure.

Le respect des nouvelles mesures permettra d'en éviter des plus sévères, a-t-il souligné.

L'annonce a été faite le jour où le pays a pour la première fois franchi le seuil des 40.000 contaminations en 24 heures, avec 41.622 cas positifs dépistés jeudi 22 octobre. Le total des personnes infectées depuis le début de l'épidémie avoisine le million, avec 999.043 cas.

Lire aussi:

Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Tags:
confinement, Jean Castex, couvre-feu, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook