France
URL courte
Par
3202
S'abonner

En raison des annonces de reconfinement et la fermeture des commerces non-essentiels, le président du Medef craint une vague de faillites. Afin d’éviter ce scénario, il propose dans une interview au Parisien de «discuter avec les professionnels pour voir comment fonctionner le plus normalement possible avec le Covid».

Dans une interview accordée au Parisien, le président du Medef a réagi à l’annonce d’Emmanuel Macron de reconfiner le pays. Selon Geoffroy Roux de Bézieux, il y aura beaucoup de faillites chez les commerçants si des mesures ne sont pas prises d'ici quinze jours pour une réouverture.

«Ce que je peux vous dire, c'est que ces mesures de confinement sévères vont provoquer un choc économique important. Avec la fermeture des commerces et des restaurants, et “l'effet halo” sur le reste de l'économie, on devrait perdre en novembre entre 50 et 75 milliards de PIB. L'impact sera très fort».

Une réouverture des commerces non-essentiels exigée

Commentant l’idée présidentielle d'examiner la question des commerces non-essentiels d'ici 15 jours, Geoffroy Roux de Bézieux estime qu’il faut que tous les secteurs fermés à partir de jeudi soir aient la possibilité d’entrer dans le débat:

«Il y a un sentiment d'injustice très fort chez les entrepreneurs: les contaminations ont lieu dans la sphère privée et ce sont les entreprises, et donc les salariés, qui sont pénalisées. Trouvons des solutions pour rouvrir les commerces dans les 15 jours».

«On ne peut pas confiner et déconfiner en permanence, sinon des centaines de milliers d'entreprises vont disparaître. On ne peut pas attendre l'arrivée d'un vaccin à l'été prochain. Ce qu'il faut maintenant, c'est discuter avec les professionnels pour voir comment fonctionner le plus normalement possible avec le Covid», conclut-il.

Lire aussi:

Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Le canon Caesar toujours aussi performant: Prague proche d’en commander 52 unités
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
Tags:
France, Mouvement des entreprises de France (Medef), Geoffroy Roux de Bézieux,, confinement, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook