France
URL courte
Par
Attaque à Notre-Dame de Nice (47)
143011
S'abonner

Alors qu'un individu a déjà été placé en garde à vue jeudi, suspecté d'avoir côtoyé le terroriste la veille de la tragédie à Nice, une deuxième personne soupçonnée des même faits a été arrêtée. Il s'agit d'un homme de 35 ans.

Un deuxième homme qui a été en contact avec l'auteur de l'attaque meurtrière à la basilique de Notre-Dame de l'Assomption à Nice a été interpellé et placé en garde à vue ce vendredi, selon une source judiciaire, confirmant ainsi une information de franceinfo.

L'homme, 35 ans, est soupçonné «d'avoir côtoyé l'auteur des faits la veille de l'attaque, comme le premier» suspect, 47 ans, qui est en garde à vue depuis jeudi soir, précise la même source. Il a été interpellé entre 18h30 et 19h00 à Nice, d'après la source judiciaire et une source proche de l'enquête.

Attentat terroriste à Nice 

Moins de cinq ans après l’attentat meurtrier du 14 juillet, Nice a été de nouveau prise pour cible par un terroriste. Jeudi matin, un homme est entré dans la basilique Notre-Dame de l'Assomption, tuant trois personnes. 

La première victime, une Niçoise de 60 ans, trouvée près de l'entrée principale, présentait «un égorgement très profond de l'ordre d'une décapitation», selon le procureur.

L'assaillant a également égorgé mortellement le sacristain. Vincent Loquès, qui aurait eu 55 ans aujourd'hui, était père de deux filles.

La troisième victime est une Brésilienne de 44 ans, Simone Barreto Silva, mère de trois enfants et résidant à Nice.

Alertée par un témoin, la police est intervenue et a neutralisé le meurtrier. Au moment de l’interpellation, ce dernier s’est avancé vers les forces de l’ordre de manière menaçante, criant «Allahu akbar», selon le procureur national antiterroriste.

Dossier:
Attaque à Notre-Dame de Nice (47)

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
Tags:
Nice, attentat
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook