France
URL courte
Par
204101
S'abonner

L’ancien directeur général de la Santé William Dab, intervenant sur BFM TV, a recommandé aux jeunes de garder leur masque à la maison. Il préconise même aux membres de la famille de ne pas tous manger en même temps. Ses conseils ont suscité critiques et indignation sur les réseaux sociaux.

Dimanche soir, sur le plateau de BFM TV, le médecin et ancien directeur général de la Santé William Dab a préconisé des mesures qui sont loin de faire l’unanimité. En effet, il conseille aux enfants et aux jeunes de garder le masque à la maison, même le soir, afin de ne pas contaminer leurs parents. Son intervention n’a pas été très bien accueillie sur les réseaux sociaux.

Dans un premier temps, il rappelle l’importance de garder les lycées et écoles ouverts, car «cette épidémie touche inégalement les différentes catégories sociales». «En revanche, il faut que quand ils [les jeunes, ndlr] rentrent à la maison, ils gardent le masque», poursuit-il, ajoutant qu’ils doivent aussi rester attentifs sur l’hygiène des mains.

Une remarque qui a interpellé la présentatrice, qui lui demande alors que faire lors du dîner familial. À nouveau, la réponse surprend: «On n’est pas tous obligés de manger ensemble. C’est un bouleversement». «Si on ne contrôle pas ça, on ne va pas arriver à concilier notre obligation éducative et malgré tout ralentir cette épidémie».

Réactions

Cette recommandation, même si elle part de bonnes intentions, a été largement critiquée sur Twitter, des internautes dénoncent des propos «glaçants» et des mesures «inapplicables» qui vont trop loin. «Ne pas aller à l'école est traumatisant pour les enfants mais pas d'être traité comme un pestiféré chez soi, manger à l'écart et se voir imposer un masque H24.... j'ai perdu toutes mes illusions sur la sagesse des médecins avec cette pandémie», écrit l’un d’eux.

«C’est un canular?», s’est interrogé le journaliste Hugo Clément. Jeudi 29 octobre, l’annonce de l’obligation du port du masque pour les enfants dès six ans avait déjà provoqué la colère de nombreux parents et professionnels.

Dimanche, des psychologues ont cosigné une tribune dans Libération dans laquelle ils expriment leurs inquiétudes quant à la nuisance du port du masque pour les enfants sur le plan affectif, langagier, émotionnel et corporel.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
recommandations, école, enfants, contamination, santé, masques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook