France
URL courte
Par
6153
S'abonner

Dénonçant un protocole sanitaire «inadapté» et des conditions «inadéquates» dans plusieurs salles de classe, des professeurs donnent l’alerte sur les réseaux sociaux avec les hashtags #AérationChallenge ou #BalanceTonProtocole. Certains se mettent même en grève.

Depuis la rentrée du 2 novembre, un protocole sanitaire renforcé a été instauré dans les établissements scolaires pour lutter contre la propagation du coronavirus. Afin de réduire le risque de transmission du Covid-19, les autorités sanitaires jugent entre autres utile la ventilation des pièces. Or, dans certaines salles de cours, cette consigne est à peine applicable.

Ainsi, selon «Monsieur Le Prof» sur Twitter, aérer «dans beaucoup de cas, c'est mission impossible, la faute à l'absence de fenêtres, ou l'impossibilité de les ouvrir en grand».

C’est pourquoi l'«Aération Challenge» est soutenu par de nombreux professeurs pour tirer la sonnette d’alarme. Des enseignants publient des photos éloquentes de salles où ouvrir la fenêtre semble plus que compliqué.

​Aérez, aérez, aérez

De plus en plus de voix s'élèvent parmi les médecins pour exhorter les Français à bien aérer les pièces pour diminuer la concentration de virus dans l’air.

«Si on est à l'intérieur dans une pièce qui n'est pas aérée, et même si on porte le masque, on peut finir par être contaminé car le virus flotte dans l'air un peu comme une cigarette. Il faut donc aérer», explique le président de la Commission médicale d'établissement de l'AP-HP, le docteur Rémi Salomon.

Un protocole «inadapté» fait se mettre en grève

Nombreux sont les syndicats d’enseignants et de parents d’élèves à déplorer des règles sanitaires impossibles à mettre en place dans les collèges. Ils dénoncent «le pseudo protocole sanitaire mise en place en cette rentrée de novembre» jugé «inadapté».

Ainsi, un premier mouvement de grève a eu lieu le 4 novembre au collège Paul Bert d'Auxerre. En outre, le Snes-FSU, syndicat le plus représentatif du second degré, appelle à une grande grève nationale demain, mardi 10 novembre.

Ce dernier incite d'ailleurs élèves et enseignants à documenter la réalité des conditions sanitaires des écoles à l'aide d'un autre hashtag: #BalanceTonProtocole.

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Le missile auquel Israël a riposté en frappant la Syrie a explosé près d’une centrale nucléaire
Discours de Vladimir Poutine: «les Occidentaux ont tendance à réagir un peu comme des enfants frustrés»
Tags:
rentrée, professeur, conditions, grève, écoliers, situation sanitaire, protocole
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook