France
URL courte
Par
3314
S'abonner

Quelques jours après la mise en examen d’un entraîneur dans le Nord, un ancien cadre de la Fédération française de judo a été suspendu pour des faits d’agressions sexuelles, rapporte franceinfo. Le silence de la fédération est mis en cause, certains faits ayant été rapportés depuis des années.

Un entraîneur de judo qui a été membre pendant quatre ans du comité de direction de la fédération française a été suspendu sur fond d’accusations d’agressions sexuelles, rapporte franceinfo. Le témoignage d’une victime a conduit l’instance à prendre cette mesure, mais d’autres affaires pourraient également le concerner.

«Ça surprend toujours tout le monde. C'est vrai que c'est quelqu'un de particulier, mais de là à soupçonner ce genre de choses, pas du tout», a réagi auprès de l’AFP le président de la Fédération, Jean-Luc Rougé.

D’après France Bleu, il était entraîneur dans au moins quatre clubs dans le Nord et le Pas-de-Calais. Selon l’une de ses victimes présumées, il était vu comme un «gourou» par ses élèves. Dans son témoignage, elle évoque des humiliations, des colères, des violences psychologiques, mais aussi des agressions sexuelles sur d’autres filles.

Silence de la Fédération?

L’homme avait déjà été suspendu de son activité fédérale au sein de la ligue «Nord-Pas-de-Calais» en 2015, mais avait malgré tout continué à enseigner la discipline. Le vice-président de la fédération nationale a quant à lui déposé un signalement devant le procureur de la République, évoquant sept accusations contre le suspect. Il affirme n’avoir découvert ces faits que récemment.

«Les premiers faits datent de 1995. Mais nous n’avons jamais été informés au niveau fédéral alors qu’apparemment, ça se savait partout dans les clubs. On a tout découvert récemment. Qu’est-ce que vous vouliez qu’on cache. Vous vouliez qu’on cache qu’un membre du comité directeur a commis de telles choses?», témoigne-t-il auprès de 20 Minutes.

Un entraîneur mis en examen

L’affaire intervient seulement quelques jours après qu’un autre entraîneur, toujours dans ces deux départements, a été mis en examen pour viol sur mineur. Il a été placé sous contrôle judiciaire et s’est également vu privé de toute activité au sein de la Fédération de judo.

Après les révélations de ces deux cas, une enquête administrative et une mission d’inspection sur le judo ont été lancées par le ministère des Sports. Selon une source proche du dossier, «le fil commence peut-être juste à se dérouler».

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
enquête, sport, suspension, agressions sexuelles, judo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook