Sports
URL courte
2251
S'abonner

Son addiction au smartphone a coûté la victoire à une judoka qui a omis de le laisser au vestiaire. L’arbitre l’a disqualifiée une fois l’appareil tombé sur le tatami…

La judoka Ayana Satkynaliyeva, apparemment trop accro à son smartphone, a été disqualifiée des championnats du monde cadets de judo qui ont eu lieu du 25 au 29 septembre à Almaty, au Kazakhstan. Une vidéo de sa défaite a été partagée sur les réseaux sociaux.

Au moment de l’incident, survenu le 26 septembre, cette Kazakhe affrontait la Tadjike Akhliya Muminova au premier tour des moins de 52 kilogrammes.

La sportive a été disqualifiée dès son entrée en compétition, une fois que son smartphone est tombé de son kimono sur le tatami. L’arbitre a tout de suite décidé d’être sévère envers la jeune judoka. Sa décision de la disqualifier a suscité la colère de son entraîneur.

Un récent précédent

Le smartphone a déjà été la cause d’une disqualification de judoka sur le tatami. Ainsi, en mai dernier à Bakou (Azerbaïdjan), le Portugais Anri Egutidze avait également laissé échapper son smartphone lors d’un combat. L’arbitre avait alors arrêté la compétition et disqualifié le sportif.

 

Lire aussi:

Projet d'attentat d'un groupe néonazi: trois suspects mis en examen et écroués
Étrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
Un sondage démontre une hausse de la popularité de Macron et Castex
La Russie proscrit l'hydroxychloroquine contre le Covid-19
Tags:
Kazakhstan, disqualification, smartphones, judo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook