France
URL courte
Par
34643
S'abonner

Alors que le taux d'occupation des services de réanimation est en baisse en Île-de-France, les hôpitaux de la région s’apprêtent à proposer des places aux patients suisses, belges et italiens atteints du coronavirus. Selon Le Parisien, 39 établissements sont concernés.

La France se déclare prête à accueillir dans ses hôpitaux des patients atteints du coronavirus venus de Belgique, d'Italie et de Suisse, rapporte Le Parisien.

«Nous avons fait savoir que nous étions disposés à accueillir des malades s'ils en avaient besoin», indique au quotidien l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris. 39 établissements d’Île-de-France sont concernés bien que l'AP-HP n’ait pas prévu de transferts dans les prochains jours.

Le sujet a fait l’objet de discussions mercredi 11 novembre en conseil de défense et lors de la réunion gouvernementale à Matignon. Ainsi, interrogé par Le Parisien, un membre du gouvernement trouve que c’est «une bonne chose» «si on arrive à renforcer les liens entre Européens à l'occasion de cette épreuve».

En décroissance mais toujours élevé

La région Île-de-France constate une légère baisse de la tension hospitalière en affichant un taux d'occupation en service de réanimation de 84,8% contre le pic de 99,2% atteint le 12 novembre. Ainsi, le taux a baissé de 14,4 points en une semaine.

Au printemps, l'Allemagne, la Suisse et le Luxembourg avaient ouvert leurs hôpitaux aux malades français. Ceci s’inscrit dans le cadre de la solidarité européenne et de la réciprocité qui prévoient des évacuations sanitaires avec la Belgique et l'Allemagne depuis le mois d'octobre.

Lire aussi:

L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Percutée et grièvement blessée lors d'un rodéo sauvage à Rennes, une femme de 78 ans laissée pour morte
Tags:
Covid-19, Île-de-France, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook