France
URL courte
Par
859158
S'abonner

Les personnes âgées résidant en Ehpad et les salariés de ces établissements doivent être vaccinés en priorité dès l’arrivée des premières doses du vaccin contre le Covid-19, a déclaré ce 30 novembre la Haute autorité de santé. La deuxième phase de cette campagne concernera l’ensemble des personnes âgées et le personnel soignant.

Après qu’Emmanuel Macron a annoncé l’arrivée possible des premiers vaccins dès la fin décembre, la Haute autorité de Santé a désigné ce 30 novembre le groupe qui les recevra en priorité: les personnes résidant dans les Ehpad et ceux s’en occupant.

Selon les autorités sanitaires, la future campagne de vaccination concerne les personnes qui présentent un «risque individuel de développer une forme grave de la maladie» et celles présentant une «exposition accrue au virus».

En plus, d’après la HAS, des environ 750.000 résidents des Ehpad, ce sont les salariés de ces établissements qui devront être vaccinés, soit de 90.000 à 100.000 personnes.

La vaccination devra être réalisée «compte tenu du nombre limité de doses qui seront disponibles au démarrage de la campagne», précise l'institution citée par l'AFP.

Cinq phases de vaccination

Pour cette future campagne, l'autorité sanitaire définit «cinq phases progressives» avec une ligne directrice: «protéger en priorité les plus vulnérables et ceux qui s'en occupent», a déclaré sa présidente Dominique Le Guludec au cours d'un point presse en ligne.

La deuxième phase devrait concerner l'ensemble des personnes âgées, en commençant par «les personnes ayant plus de 75 ans, puis les personnes de 65 à 74 ans ayant une comorbidité, puis les autres personnes de 65-74 ans», ainsi que les «professionnels du secteur de la santé, du médico-social et du transport sanitaire, en priorisant les professionnels âgés de plus de 50 ans» ou présentant un facteur de risque de forme grave.

La phase suivante sera destinée aux personnes de plus de 50 ans et de moins de 50 ans exposées au risque d’une forme grave en raison de leurs comorbidités. Il s’agira également de «l'ensemble des professionnels du secteur de la santé et du médico-social» et des «professionnels issus des secteurs indispensables au fonctionnement du pays».

Selon la HAS, les doses de vaccin pour la quatrième phase seront réservées aux «professionnels dont l'environnement de travail favorise une infection (contacts réguliers du public, milieu clos...)» et aux «personnes vulnérables ou précaires ayant un pronostic moins favorable en cas d'infection par le Covid-19 (résident en hôpital psychiatrique, sans domicile fixe, détenus...)».

La dernière phase concernera chaque personne «des populations prioritaires», ainsi que celles de plus de 18 ans et sans comorbidité.

Lire aussi:

Il fonce sur les gendarmes dans le Gard en projetant leur véhicule huit mètres plus loin
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Tags:
vaccination, Haute autorité de santé (HAS), personnes âgées, Covid-19, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook