France
URL courte
Par
272153
S'abonner

Refonder la police «de la cave au grenier»: c’est ce qu’a promis Jean-Luc Mélenchon s’il est élu Président. Sur le plateau de BFM TV, le dirigeant de LFI est revenu sur les questions sensibles que sont les suicides dans les rangs des policiers ainsi que leurs «techniques qui provoquent de la violence».

Invité le 13 décembre sur BFM TV, Jean-Luc Mélenchon, fondateur de La France insoumise (LFI), a mis en avant son souhait de procéder à «une refonte républicaine de la police», en retraçant les problèmes qui pèsent sur ses rangs.

«Mon idée de la police, c’est une police de gardiens de la paix, le niveau doit monter, on doit faire de la formation, beaucoup. On doit renoncer aux techniques qui provoquent de la violence».

Il a évoqué le déroulement des manifestations marquées par des affrontements:

«Allez vous faire nasser une fois place de la République et vous allez voir la tête que vous faites le coup d’après. Quand toute la place est fermée, personne ne peut sortir et on sait qu’on va se faire gazer. Non, ce n’est pas les bonnes méthodes. Il faut qu’il y ait la désescalade et la refonte républicaine de la police».

«Si je gagne l’élection présidentielle, la police sera refondée de la cave au grenier», a finalement lancé le candidat LFI à la course présidentielle de 2022.

«Malheur policier»

Et d’expliquer qu’il parlait non seulement des «policiers de base», mais «aussi de la hiérarchie»:

«Et puis le malheur policier sera examiné. 150 suicides depuis le début de l’année, il y a quand même un problème, non?» s’est-il exclamé.

«Si ça se passait à la SNCF, ou comme ça s’est passé dans téléphone [Orange, ndlr], tout le monde a dit, mais ça ne peut plus durer. Et là, on va s’habituer à ça. Mon collègue, Alexis Corbière, a déposé une proposition de commission d’enquête.

Pourquoi ne la fait-on pas? Qu’est-ce qui se passe dans la police?»

Selon M.Mélenchon, ces problèmes ne doivent pas être réglés «par de la haine, de la violence, du mépris mutuel».

Troisième samedi de manifestations

26.417, selon le ministère de l'Intérieur, ou 60.000 personnes, selon les organisateurs, ont défilé samedi pour la troisième semaine consécutive en France.

Dans la capitale, de nombreuses unités de CRS et de gendarmerie ont été mobilisées pour la manifestation, de 10.000, selon les organisateurs, à 5.000 personnes, d’après le ministère.

Des tensions ont été signalées entre les manifestants et les forces de l’ordre à Paris. Gérald Darmanin a déclaré sur Twitter que «plusieurs centaines de casseurs étaient venus pour commettre des violences». Selon Le Canard enchaîné, Emmanuel Macron a chargé le ministre de l’Intérieur de résoudre ce problème de casseurs «par tous les moyens».

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Tags:
suicide, police, Jean-Luc Mélenchon, manifestation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook