France
URL courte
Par
4344
S'abonner

Au micro d’Europe 1 le maire de Perpignan a dénoncé la désorganisation de la campagne de vaccination se déroulant dans l’Hexagone. Selon lui, il est nécessaire que «les dirigeants montrent l’exemple».

Invité le 31 décembre sur Europe 1, Louis Aliot, maire de Perpignan, a critiqué la gestion de l’épidémie en France, notamment concernant la campagne de vaccination:

«Ils ont beaucoup subi la situation, ils ont beaucoup enguirlandé l’opinion. Il y a eu un flou artistique permanent». 

D’autres pays ont fait des efforts pour par exemple améliorer les conditions des hôpitaux, alors qu’en France il n’y a pas de mesures prises «pour garantir la sécurité maximale».

L’élu a dénoncé «le mensonge» du gouvernement quant à la situation, incluant l’absence de masques depuis le premier confinement. D’après lui, «il fallait mieux dire la vérité».

«Il y a une fatigue morale et un drôle d’état d’esprit. Je ne voudrais pas que ce drôle d’état d’esprit se transforme petit à petit en colère», a-t-il estimé.

Montrer l’exemple

Quant au programme de vaccination, M.Aliot a jugé que la communication «a été très mal lancée dès le départ».

Tandis que près de 300 maires se sont dits prêts à se faire vacciner, le sommet de l’État tarde à le faire. Or, pour le maire de Perpignan, qui se vaccinera comme les autres, il est nécessaire «que les dirigeants montrent l’exemple», comme en Angleterre ou aux États-Unis:

«Il n’y a qu’en France qu’on donne un certain nombre d’indications à faire, mais on ne les applique pas à nous-mêmes. […] C’était à eux aussi de dire, regardez, c’est sans risque.»

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
Jean Castex, Emmanuel Macron, vaccination, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook