France
URL courte
Par
23551
S'abonner

En 2017, entre les deux tours de l’élection présidentielle, Brigitte Macron «avait déjeuné en petit comité» en présence d’Olivier Duhamel, rapporte l’Express.

Au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, le 24 avril 2017, «à l'heure du déjeuner», quatre personnes se sont réunies autour d’une table, dont Brigitte Macron et Olivier Duhamel, relate l’Express le 13 janvier.

Brigitte Taittinger, qui était encore directrice de la stratégie et du développement de Sciences Po, était la troisième personne présente. La quatrième était Frédéric Mion qui dirige l'Institut d’études politiques de Paris. Les repas qu'il organise sont «souvent des moments de rencontres qui comptent dans le paysage politique», souligne l’Express.

Le déjeuner a eu lieu rue Saint-Guillaume, dans le VIIe arrondissement de Paris, là où se trouvent les locaux de Sciences Po.

«Quel Premier ministre choisiriez-vous?»

Lors de ce déjeuner, l'épouse du futur chef de l’État a posé la question: «Quel Premier ministre choisiriez-vous?». Olivier Duhamel a cité les noms de Jean-Yves Le Drian et de Bruno Le Maire, selon l’Express.

Brigitte Taittinger a évoqué Louis Gallois ou Christine Lagarde. Quant à Frédéric Mion, il a mis en avant «un certain» Édouard Philippe.

Affaire Duhamel

L'affaire touchant l’ex-président de la Fondation nationale des sciences politiques a éclaté début janvier après les révélations de Camille Kouchner dans son livre «La Familia grande». Dans cet ouvrage, la fille de l'ancien ministre Bernard Kouchner écrit que son frère jumeau a été victime d'inceste par son beau-père, le politologue Olivier Duhamel, lorsqu'il avait 14 ans.

Une enquête judiciaire a été ouverte pour «viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur mineur de 15 ans».

Olivier Duhamel a démissionné de son poste au sein de la FNSP. Il n’apparaîtra plus sur la chaîne LCI ni dans son émission Mediapolis sur Europe 1.

Lire aussi:

«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Une mosquée du Val-d’Oise fermée pour radicalisme, le maire «dénonce l’incompétence du gouvernement»
Un drôle de cluster d'une cinquantaine de Chinois positifs au Covid-19 à Roissy
Tags:
déjeuner, Brigitte Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook