France
URL courte
Par
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (79)
36375
S'abonner

«Les vaccins n'ont pas de nationalité». Le chef de la diplomatie française s'est dit ouvert à l'idée d'utiliser le vaccin anti-Covid russe en France s'il est homologué par l'Agence européenne du médicament et la Haute autorité de santé.

Le vaccin russe contre le Covid-19, Spoutnik V, pourra être distribué en France s'il «correspond aux «normes scientifiques» et aux «exigences» européennes, a déclaré mercredi le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

«Si Spoutnik est validé, homologué par l'Agence européenne du médicament et en France par la Haute autorité de santé, il n'y a aucun blocage pour qu'il soit diffusé, s'il correspond aux normes scientifiques et aux exigences de robustesse et de contrôle qui s'imposent en Europe», a-t-il dit sur la radio Europe 1.

«Les vaccins n'ont pas de nationalité. L'important, c'est d'avoir un médicament qui marche», a relevé le ministère français des Affaires étrangères.

Merkel favorable à l'utilisation du vaccin russe

La chancelière allemande Angela Merkel s'est déjà dite mardi ouverte, sous condition, à l'idée d'utiliser le vaccin anti-Covid russe en Europe, après la parution de résultats scientifiques positifs sur son efficacité et pour accélérer la campagne de vaccination.

Le vaccin Spoutnik V, sujet jusqu'ici à controverses, est efficace à 91,6% contre les formes symptomatiques du Covid-19, selon des résultats publiés mardi dans la revue médicale The Lancet et validés par des experts indépendants.

Dossier:
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (79)

Lire aussi:

Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
Les temps forts du sommet Poutine-Biden à Genève
Castex annonce la levée du couvre-feu et la fin du port du masque en extérieur
Tags:
vaccination, Russie, Spoutnik V, France, Jean-Yves Le Drian
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook