France
URL courte
Par
2711106
S'abonner

«La grande diversité de la France lui donne une incroyable richesse»: la marque de sous-vêtements haut de gamme Le Slip Français a dû riposter aux critiques face à la révélation de son partenariat avec une association de défense des migrants artisans.

Le Slip Français, marque spécialisée dans le sous-vêtement haut de gamme, a commenté la réaction du militant identitaire Damien Rieu à une récente annonce de l’entreprise.

Annonce en question

Ce dernier a partagé sur Twitter des captures d'écran du site de l’entreprise indiquant qu’elle «reversera 5% de ses ventes» à Fabrique NOMADE, association qui «œuvre à valoriser et favoriser l’insertion professionnelle des artisans réfugiés et migrants». 

«Pourquoi ne pas plutôt reverser aux familles des victimes de l’attentat de Nice ou de Romans-sur-Isère commis par des migrants?», s’est interrogé Damien Rieu.

​Cette révélation a fait réagir les réseaux sociaux. Des hashtags comme #LeSlipMigrant ou #BoycottLeSlipFrancais ont été lancés.

 «Messages dictés par la haine et la xénophobie»

Dans un communiqué, Le Slip Français lui a répondu. La marque s’est dite être «scandalisée» par ces «propos racistes» et «la haine» qui en émane.

«La grande diversité de la France lui donne une incroyable richesse», a-t-elle indiqué en ajoutant que «ces personnes réfugiées et migrantes» ont «énormément à apporter» à l’industrie textile.

​«Le Slip Français prône des valeurs de respect, de tolérance et d'ouverture, et c'est en cela qu'il est français justement. Si vous ne vous reconnaissez pas dans ce projet, cela ne vous autorise pas pour autant à diffuser des messages dictés par la haine et la xénophobie», a résumé la marque.

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
La République tchèque expulse près de 70 employés de l’ambassade russe, Moscou promet une réponse
Les concepteurs du Spoutnik V «étonnés» par le silence des médias sur les décès après injection du Pfizer
La France menace la Russie et Poutine au sujet de Navalny, promettant des sanctions en cas de décès
Tags:
sous-vêtements, migrants, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook