France
URL courte
Par
7132830
S'abonner

Une simple consultation dans l'établissement de Didier Raoult a été facturée 1.264 euros aux malades du Covid-19, selon l’enquête de Libération. Pour une énième fois dans le collimateur médiatique, le professeur répond que son «IHU n'a aucun intéressement financier aux activités de soin».

«Si on m’avait prévenu du tarif de l’hospitalisation, je n’y serais même pas allé». Le 10 mars, Libération a publié une enquête révélant que pour une simple consultation à l'IHU, la facture des malades du coronavirus a été particulièrement salée. Plusieurs témoignages recueillis par un chroniqueur pour le journal avancent un montant de 1.264 euros pour un passage à l'hôpital. Une information qui a été pourtant démentie par le Pr Didier Raoult sur Twitter.

«Cet article fake news repose sur un mensonge: l'IHU n'émet aucune facture pour les actes médicaux réalisés en ses murs», a écrit ce 12 mars le professeur sur son compte.

​Selon lui, «l'IHU n'a aucun intéressement financier aux activités de soin, entièrement gérées sur le plan administratif et budgétaire par l'APHM [hôpital public de Marseille]».

Une figure controversée de la lutte contre la pandémie

Directeur de l'institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection à Marseille, Didier Raoult est entré au début de l’année 2020 dans l’arène médiatique et est devenu une figure controversée de la lutte contre la pandémie, prônant l'utilisation de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19. Un traitement dont l'efficacité n’a pas été prouvé.

Le chroniqueur de C à vous sur France 5, Patrick Cohen, critique régulièrement le professeur pour des incohérences, à ses yeux, dans sa lutte contre le coronavirus. Que ce soit pour les propos du Pr Raoult sur la deuxième vague qui «relevait de la science-fiction» ou sur les mauvais chiffres de la démographie en France, publiés ce 19 janvier par l'Insee, alors que le professeur affirmait dans son livre que «le risque que le coronavirus chinois change les statistiques de mortalité française ou mondiale est nul».

«Charlatanisme», «fausses informations»... Le patron de l’IHU est également sous le coup de plusieurs procédures disciplinaires de l’ordre des médecins.

Malgré ces accusations et critiques, le professeur reste une figure de proue pour ceux qui estiment qu’avec son traitement le Covid n’est plus un réel danger justifiant les restrictions.

Lire aussi:

Covid-19: Qui sont les 16% de Français opposés au vaccin
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Un système de DCA russe détruit l’ensemble des missiles israéliens ayant visé une ville syrienne
Tags:
Covid-19, La Libération, Didier Raoult, Marseille
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook