France
URL courte
Par
2923109
S'abonner

Plus petite et intégrant des propriétés biométriques, la nouvelle carte d’identité qui sera généralisée en France cet été vise à contribuer à la protection de chacun et de son identité. Le nouveau document a connu en effet plusieurs changements.

S’engageant à mieux protéger les données personnelles et lutter contre l’usurpation d’identité, le gouvernement a dévoilé la nouvelle carte nationale d'identité. Elle a été officialisée dans un décret publié au Journal officiel.

Le document sera d’abord distribué dans des départements «pilotes», à savoir l’Oise et la Seine-Maritime, puis dans toute la France dès le 2 août. Voilà ce que l’on sait des changements introduits.

Un nouveau look

Tout d’abord, le document s’offrira un nouveau look et sera de taille petite, celle d’une carte de crédit.

​En outre, l'objectif de ce nouveau document n’est pas seulement pratique, indique RTL, mais consiste plutôt à faire entrer l'État dans l'ère de la dématérialisation de l'identité, d’où le changement de braquet technologique.

Mieux lutter contre l'usurpation d'identité

En effet, conçue pour mieux lutter contre l'usurpation d'identité et la falsification de documents, la nouvelle carte contiendra des données biométriques, comme les empreintes digitales et la photographie du visage, selon le décret.

Ces données seront stockées sur une puce sécurisée et, pour ceux qui l'acceptent, transférées vers une base extérieure. Le nouveau document sera d’ailleurs facultatif.

10 ans de validité

La carte sera gratuite et délivrée en mairie ou dans les consulats pour les Français résidant à l'étranger. La durée de validité du nouveau document est ramenée à 10 ans, contre 15 pour la carte d'identité classique.

Interrogée par Le Parisien, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa a fait d’ailleurs savoir que la carte d’identité actuelle restera valide jusqu’à sa date de péremption.

Voyager dans l’UE sans passeport

Le document permettra de voyager dans le cadre de l’Union européenne et sous certaines conditions, dans quelques autres pays, indique Le Parisien. Il ne remplace pas pourtant le passeport dans le cas des déplacements à l'extérieur des frontières de l'UE.

En outre, il facilitera «les démarches administratives en ligne sur les sites des services publics et privés nécessitant une forte authentification via l'identité numérique sécurisée de l'État», indique RTL.

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
La République tchèque expulse près de 70 employés de l’ambassade russe, Moscou promet une réponse
Les concepteurs du Spoutnik V «étonnés» par le silence des médias sur les décès après injection du Pfizer
Tags:
Seine-Maritime, Oise, protection des données, biométrie, puce électronique, carte d'identité
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook