France
URL courte
Par
726515
S'abonner

La ministre française de la Culture a été hospitalisée après avoir contracté le coronavirus, a indiqué son entourage à l’AFP. Deux jours plus tôt, c’est sa collègue du ministère du Travail qui avait été placée sous surveillance médicale.

Positive au Covid-19, Roselyne Bachelot a été hospitalisée, mais son «état est stable et n'inspire pas d'inquiétudes», a annoncé mercredi son entourage à l'AFP.

«Son médecin a préconisé une surveillance accrue à l'hôpital pour les quelques jours à venir», a-t-on ajouté de même source.

La ministre de 74 ans avait annoncé samedi sur Twitter avoir été testée positive «à la suite de symptômes respiratoires.»

Hospitalisation d’Élisabeth Borne

Roselyne Bachelot est le deuxième membre du gouvernement malade du coronavirus et hospitalisé, après la ministre du Travail Élisabeth Borne, 59 ans, admise lundi dans un établissement de la région parisienne.

Son état est « en voie d’amélioration », a fait savoir le ministère dans un communiqué.

L’entourage de cette ministre de 59 ans se veut «rassurant». Ses services précisent qu’«en lien avec la ministre et avec l’appui de son cabinet Brigitte Klinkert, ministre déléguée chargée de l’insertion, et Laurent Pietraszewski, secrétaire d’État chargé des retraites et de la santé au travail, assurent la continuité des dossiers et du travail gouvernemental».

Ce mercredi, la ministre du Travail a annoncé mercredi qu'elle était sortie de l'hôpital, où elle avait été placée sous surveillance médicale depuis quelques jours.

«Sortie de l'hôpital à l'instant, je suis soulagée. Merci au personnel soignant qui m'a accompagnée pendant ces jours difficiles pour leur travail formidable et à vous tous pour vos messages de soutien. J'ai une pensée pour nos concitoyens qui luttent en ce moment contre ce virus», a-t-elle indiqué sur Twitter.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
hospitalisation, Roselyne Bachelot, Élisabeth Borne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook