France
URL courte
Par
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (101)
174813
S'abonner

Alors que la France intensifie le déploiement de sa campagne vaccinale, le maire de Béziers, Robert Ménard, l’a qualifiée d’«échec redoutable». Intervenant sur BFM TV, il a pointé une pénurie de doses qui a entravé la vaccination ce week-end dans l’ouest de l’Hérault.

Invité le 28 mars sur BFM TV, le maire de Béziers, Robert Ménard, dénonce une pénurie importante de doses de vaccins dans l’Hérault alors que ces dernières semaines ont été marquées par le renforcement du déploiement de la vaccination au niveau national.

​«Ce week-end, on n’a vacciné personne. Le centre de vaccination, qui est le plus grand de tout le département, celui de Béziers, était tout simplement fermé. […] Parce qu’on n’a pas de vaccins», a-t-il déclaré en qualifiant la situation d’«échec redoutable» dans l’ouest du département qui compte «400.000 personnes».

L’édile signale tout de même que la semaine dernière 3.700 personnes ont été vaccinées grâce à l’aide des pompiers.

Dressant un parallèle avec la Grande-Bretagne, M.Ménard dénonce le rythme lent de la vaccination dans son pays.

«Les chiffres sont parlants. En France, on a vacciné avec la première dose […] sept millions et demie de personnes quand on en a vacciné 30 millions en Grande-Bretagne», s’indigne-t-il.

Le rythme de vaccination retardé

En effet, la France comme tous les autres pays européens est loin d’atteindre le rythme de vaccination outre-Manche. Selon le Coronavirus Vaccine Tracker de Bloomberg, l'Europe continentale accuse un retard sensible dans la distribution des vaccins, en n’ayant administré que dix doses pour 100 personnes contre 45 au Royaume-Uni et 28 aux États-Unis.

L’UE espérait à l’origine «mettre fin à la pandémie» d'ici l'été, lorsque 70% de la population seront vaccinés.

«Nous avons acheté des doses plus que suffisantes pour tout le monde en Europe, et nous serons en mesure d'aider nos voisins et partenaires du monde entier», avait déclaré le 16 décembre la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, sur son compte Twitter.

Les délais de livraison perturbés

Cependant, les fabricants ont commencé à perturber les délais de livraison, provoquant une pénurie de vaccins contre le Covid-19 au sein de l’espace européen, et la campagne a pris du retard.

Face à ces problèmes de livraisons de vaccin, la présidente de la Commission européenne a même menacé le 20 mars de bloquer les exportations du vaccin d’AstraZeneca car celui-ci n’a livré qu’une partie des doses convenues à l’UE.

Ursula von der Leyen a rappelé que l’entreprise britannico-suédoise AstraZeneca n'avait livré que 30% des 90 millions de doses de vaccin qu'elle avait promis pour le premier trimestre de l'année.

«Des livraisons importantes» arrivent en France

Malgré toutes ces perturbations, cette semaine, la France va recevoir «des livraisons importantes» de près de trois millions de doses de vaccin contre le Covid-19», a déclaré sur Europe 1 samedi 27 mars la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

«Cela nous permet de confirmer l'objectif de 30 millions de Français vaccinés à la fin du mois de juin», a-t-elle précisé.
Dossier:
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (101)

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
vaccination, Robert Ménard, Béziers, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook