France
URL courte
Par
4210633
S'abonner

Alors que Dieudonné a reçu des menaces de mort et s’est vu interdire ses spectacles en France, il a une nouvelle fois été condamné le 14 avril. L'humoriste controversé a dans la foulée annoncé vouloir demander l’asile en Turquie.

L'humoriste controversé aux multiples condamnations en France, Dieudonné s’apprête à demander l'asile politique à la Turquie. L’annonce a été faite par son avocat sur Twitter.

Sa condamnation du 14 avril semble avoir été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Dieudonné M'Bala a écopé d’une amende de 30.000 euros par le tribunal de Versailles pour injure publique envers une magistrate dans une vidéo.

Publiée le 8 avril 2020 sur YouTube puis supprimée, la séquence montre Dieudonné en train de critiquer vigoureusement les réquisitions d’une magistrate de Nanterre, la comparant notamment aux femmes ayant collaboré avec le régime nazi, indique l’AFP.

Bien qu’il ait contesté son implication, avançant un trucage numérique («deepfake») consistant à superposer un visage sur un autre, la justice l’a reconnu coupable.

À la suite de cette condamnation, son avocat a publié un communiqué informant de l’intention de son client de «présenter dès demain une demande d’asile politique» au Président turc.

«Dieudonné ne pouvait imaginer être condamné en France en 2021 pour des propos qu’il n’a pas tenus. Comme ses frères Georges Floyd et Adama Traore, il a le sentiment d’être traité comme un sale nègre dont les droits et la vie n’ont plus aucune valeur. Dans ces conditions, il ne se sent plus en sécurité en France», expose l’avocat toujours sur Twitter.

Une procédure en cours

Dans un entretien accordé à la Radio et Télévision de Turquie (TRT) le 21 avril, l’humoriste a confirmé son désir de quitter définitivement le pays avec sa famille. L’humoriste explique que les opportunités d'emploi sont bloquées et que les pressions augmentent progressivement.

Il précise être en train de finaliser les derniers documents pour faire une demande d'asile en Turquie.

«La Turquie est une synthèse dont les portes s’ouvrent à l’est et à l’ouest. C'est pourquoi c'est un pays chargé d'histoire, fort et respectable. J'ai l'impression qu'il y a moins de problèmes dans les rues à Istanbul qu'à Paris. Une ville avec une ambiance plus calme et plus familiale. On voit aussi des jeunes s'amuser. Je me sens plus à l'aise en Turquie qu’en France», confie Dieudonné.

Ciblé pour ses propos haineux

L'humoriste a fait l’objet de nombreux procès pour apologie du terrorisme, provocation à la haine raciale et diffamation.

Le 26 mars, Manuel Valls l’a attaqué en diffamation pour une vidéo publiée sur YouTube en octobre 2020 dans laquelle il «accuse Valls d'avoir agressé sexuellement une élève quand il était prof d'histoire» et prétend qu'il a été placé en garde à vue pour ces faits, rapporte à l'AFP l'avocat de l'ancien Premier ministre.

Le 10 septembre, il a été condamné à 10.000 euros d'amende pour avoir tenu des propos racistes en juin 2017 dans le cadre de son spectacle le «bal des quenelles», a appris l’agence auprès du parquet de Chartres.

Banni de réseaux sociaux

Outre les interdictions qui frappent régulièrement ses spectacles, Dieudonné a été banni de plusieurs réseaux sociaux, dont YouTube, Facebook, Instagram et TikTok.

Le blocage de ses comptes Facebook et Instagram a eu lieu le 3 août pour «contenu se moquant des victimes de la Shoah» et «termes déshumanisants à l'encontre des Juifs». De son côté, Google, maison-mère de YouTube, a supprimé le 28 juillet la chaîne de l’humoriste «suite à des enfreintes répétées à notre règlement de la communauté YouTube».

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
«Nous n'avons jamais eu de problèmes avec nos voisins»: deux adolescents brûlés au cocktail Molotov à Jaffa
Tags:
Recep Tayyip Erdogan, Dieudonné M'Bala M'Bala, Turquie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook