France
URL courte
Par
30762
S'abonner

Tentant de défendre le vaccin d’AstraZeneca, Oliver Véran a comparé ses effets indésirables à ceux qu’il est possible d’avoir durant un vol en avion. Selon le ministre, traverser l’Atlantique expose à un risque «50 fois plus élevé» de thromboses.

Pendant la conférence de presse qui a réuni le 22 avril Jean Castex, Jean-Michel Blanquer et Olivier Véran, ce dernier s’est focalisé, entre autres, sur les avantages du vaccin controversé d’AstraZeneca, lequel continue de semer le doute dans le monde quant à ses effets indésirables.

Après qu’Emmanuel Macron a évoqué «des difficultés pour convaincre sur l’AstraZeneca» et la nécessité de «réfléchir en termes de communication et de capacité à convaincre», le gouvernement a misé sur l’attirance «des stars de plus de 55 ans» pour le promouvoir, selon les informations du Canard enchaîné.

Tout en faisant l’éloge du médicament suédo-britannique «très efficace», «à l'action on ne peut plus classique en matière de vaccination, en cours depuis des décennies dans plein de maladies», le ministre de la Santé, qui a lui-même reçu sa première dose en février, a ainsi lancé le 22 avril:

«Comme la plupart des médicaments d’ailleurs, il peut donner ce qu’on appelle des effets indésirables passagers, sans gravité».

Il a insisté sur le fait que la fièvre se manifestait «dans moins de 10% des cas» et que «ça passe avec du paracétamol rapidement et sans complication».

Risque de thromboses

Alors que l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a confirmé le 26 mars un «lien» entre le médicament et des cas de thromboses (caillots sanguins) très rares observés suite à son injection, le scepticisme a augmenté.

Olivier Véran a tenu à souligner que les thromboses et «effets indésirables plus graves» étaient «très rares», soit «cinq environ pour un million de personnes vaccinées».

Le 16 avril, l’ANSM a fait état dans un communiqué de l’enregistrement de neuf nouveaux cas de thromboses atypiques, de deux cas de troubles de la coagulation et de quatre décès, tous signalés chez des vaccinés à l’AstraZeneca. Le total a été porté à 23 cas depuis le début de la vaccination, dont huit décès, selon le rapport couvrant les données du 2 avril au 8 avril 2021.

«Si vous prenez l’avion pour traverser l'Atlantique, vous avez un risque également de faire des thromboses parce que vous allez être moins mobiles et ce risque, si vous traversez l'Atlantique en avion, il est 50 fois plus élevé que si vous vous faites vacciner par l’AstraZeneca», a finalement tranché le ministre.

Ce qui a «pu augmenter la méfiance»

Si aujourd’hui en France l’AstraZeneca est recommandé aux personnes âgées de plus de 55 ans, au mois de mars il a subi une suspension de quelques jours, comme dans plusieurs autres pays européens. Ceci en lien avec les cas de thromboses et les décès.

Même si Olivier Véran a tenu à mettre en valeur que, contrairement à l’Hexagone, des pays le proposaient à tous leurs habitants, le 14 avril le Danemark est devenu le premier État européen à l’avoir définitivement suspendu à cause de ses effets secondaires «graves», bien que «rares».

«Je constate que cette mesure de précaution [la suspension temporaire] a pu faire augmenter la méfiance. C’est tout le contraire de l’effet recherché», a estimé le ministre de la Santé.

À son avis, «on parle beaucoup des personnes qui ne veulent pas de ce vaccin», mais pas assez des millions de Français qui sont déjà vaccinés» avec. Et de préciser:

«Plus des trois quarts des vaccins livrés à la France ont déjà été utilisés et encore aujourd'hui, près de 50.000 Français ont été vaccinés avec l’AstraZeneca.»

Au total, plus de 13,2 millions de Français ont déjà reçu leur première dose à ce jour. 71% optent toutefois pour les vaccins de Pfizer-BioNTech (niveau de confiance de 70%) et de Moderna (65%), selon un sondage Odoxa-Backbone Consulting réalisé pour Franceinfo et Le Figaro et publié le 8 avril.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Israël envoie plus de 80 chasseurs pour frapper 150 cibles militaires dans la bande de Gaza - vidéo
Un chasseur russe intercepte deux avions de combat et un ravitailleur français au-dessus de la mer Noire - vidéo
Tags:
thrombose, Agence européenne des médicaments (EMA), conférence de presse, Jean-Michel Blanquer, Jean Castex, AstraZeneca, Olivier Véran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook