France
URL courte
Par
9720269
S'abonner

Marine Le Pen fait partie des personnalités que les Français aimeraient «voir jouer un rôle important au cours des mois ou des années à venir», selon un nouveau sondage. Sur ce registre, elle ne le cède qu’à Édouard Philippe, qui est tête de liste.

La prochaine présidentielle approche à grands pas et à un an de l’élection, la cote d’avenir de Marine Le Pen semble être au beau fixe dans l'opinion publique. Considérée à l’heure actuelle comme une sérieuse rivale d’Emmanuel Macron, la dirigeante du Rassemblement national (RN) se voit fortement plébiscitée dans le baromètre mensuel Kantar-OnePoint.

Ainsi, la présidente du RN arrive deuxième, derrière Édouard Philippe, sur la liste des personnalités que les Français aimeraient «voir jouer un rôle important au cours des mois ou des années à venir». Elle affiche un résultat de 34%, soit une augmentation de 8 points depuis l’enquête similaire du mois dernier, tandis que l’ancien Premier ministre est à 46% et caracole en tête de ce tableau depuis le mois de février.

Fait intéressant: Marine Le Pen gagne des points tant auprès de l'extrême-droite (71%, +3 points) et de la droite (35%, +6) que parmi la gauche (19%, +7) et l'extrême-gauche (25%, +14 points) et même parmi ceux qui ne se positionnent pas politiquement (31%, +12 points).

Parallèlement, la cote de confiance du Président de la République actuel se stabilise: 35% des Français lui font confiance pour résoudre les problèmes que connaît le pays.

Quant à Édouard Philippe, il est actuellement la personnalité politique à la plus haute cote d'avenir parmi les sympathisants de la droite (65%), du centre (55%) et de la gauche (52%, +5 points).

La cote d'avenir des ministres reste relativement stable, constate encore le sondage réalisé en ligne du 25 au 27 avril 2021, auprès d’un échantillon national de 1.000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus. Seul Bruno Le Maire progresse (29%, +3 points) pour arriver troisième dans le classement.

Au coude-à-coude

Les sondages semblent devenir plus nombreux au fur et à mesure que les élections approchent. Une enquête Elabe réalisée pour BFM TV donnait, le 14 avril, Marine Le Pen au coude-à-coude des intentions de vote au 1er tour face à Emmanuel Macron avec, au second tour, une victoire in fine du Président sortant, à 56% contre 44% des voix.

Le 24 avril, un sondage Ipsos-Sopra Steria en partenariat avec le Cevipof et la Fondation Jean-Jaurès estimait également qu’un second tour se tiendrait entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen et que, comme pour l’étude précédente, le Président sortant l'emporterait également avec 57% des voix contre 43%.

En 2017, Emmanuel Macron avait été élu avec 66,1% des votes exprimés face à Marine Le Pen qui avait été créditée de 33,9% des suffrages, alors que le second tour avait été marqué par une abstention record de 25,44% des inscrits.

Début de la campagne

Entretemps, le RN a annoncé que Marine Le Pen lancerait demain, 1er mai, la campagne pour les régionales, en numérique, avec un discours sur les réseaux sociaux.

Les élections départementales et régionales se dérouleront les 20 et 27 juin.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Israël envoie plus de 80 chasseurs pour frapper 150 cibles militaires dans la bande de Gaza - vidéo
Tags:
sondage, Emmanuel Macron, Marine Le Pen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook