France
URL courte
Par
12784
S'abonner

«C’était mieux avant», lance Patrick Buisson. Pour l’historien et politologue, la pandémie de Covid-19 est une nouvelle étape dans un processus de «décivilisation» entamé dans les années 60 en France. Le point de non-retour est-il atteint?

«Dans vingt ou trente ans, les historiens seront frappés par le sentiment de panique qui s’est emparé de la population» avec l’épidémie de Covid-19, lance Patrick Buisson devant les caméras de Sputnik.

La raison de cette «panique» morale et existentielle? «La sortie du religieux» et «la perte du sacré», répond Patrick Buisson. Les grands messianismes (catholicisme, patriotisme, communisme) «qui donnaient un sens à l’existence» jusqu’à présent se sont effacés, laissant l’homme dans l’angoisse d’une mort aseptisée et dépourvue de sens. «On a découvert qu’il n’y avait plus rien entre l’abîme et nous», assène l’historien.

«La modernité s’est retrouvée confrontée à un événement régressif, un épisode quasi moyenâgeux auquel elle ne s’attendait pas. Tout le discours technoscientifique sur le progrès émancipateur a été pris à revers! On s’est retrouvé confronté à un événement face auquel il n’y avait plus de grand pourvoyeur de sens. Nous sommes dans l’empire du vide», théorise l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy.

À l’occasion de la sortie de son livre La Fin d’un monde (Éd. Albin Michel), Patrick Buisson consacre un entretien-fleuve à Sputnik.

Lire aussi:

Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
Deux églises catholiques brûlées sur des terres autochtones au Canada - vidéo
Hôpital: plus de 1.800 lits fermés ou supprimés en 3 mois, s'insurge FO
Le «gifleur» de Macron fait appel de ses condamnations complémentaires
Tags:
terrorisme, islamisme, pandémie, Covid-19, islam, Église catholique, Vatican, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Eric Zemmour, Patrick Buisson
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook