France
URL courte
Par
14357
S'abonner

Lors de son entretien au magazine Zadig, Emmanuel Macron a évoqué la Seine-Saint-Denis, classée parmi les zones les plus pauvres, connue pour sa délinquance. Mais selon le Président, ce département prometteur pourrait malgré tout devenir une sorte de deuxième Californie, avec la mer en moins.

En Seine-Saint-Denis, «il ne manque que la mer pour faire la Californie», estime le Président de la République lors de son interview avec la revue Zadig dans laquelle il s’attarde sur son itinéraire géographique, ses origines amiénoises et ses affections territoriales.

«J’aime aussi énormément la Seine-Saint-Denis», confie Emmanuel Macron, qui la décrit comme «le département le plus jeune de France, avec deux aéroports internationaux, le plus important stade sportif français et le plus grand nombre de créations de start-up par habitant».

Le chef de l’État reconnaît pourtant que les difficultés économiques, sociales et sécuritaires «s’y conjuguent». Donc une fois que «les gens progressent, ils partent».

Une récente enquête de l’Insee pointe pourtant la gravité de la situation quant au niveau de vie dans ce département, le deuxième plus pauvre de France et le premier du territoire métropolitain (devant La Réunion et la Martinique).

En guise de comparaison, si à Paris le taux de pauvreté s’élève à 15,2%, il est de 28,4% en Seine-Saint-Denis, selon les données de l’Insee pour 2018.

Les Californiens sont-ils pauvres?

Concernant la Californie, État américain le plus peuplé, son taux de pauvreté s’établissait à 12,5% en 2018, soit légèrement supérieur la moyenne du pays (11,8%). Or, le Census Bureau révèle qu’elle compte parmi les États américains ayant le taux de pauvreté le plus haut, selon son taux de pauvreté supplémentaire (supplemental poverty measure, SPM): 18,1% de ses 40 millions d'habitants vivaient dans la pauvreté entre 2016 et 2018.

Les raisons possibles de cette disparité sont le coût élevé des logements, le gaz, l'électricité, les services médicaux, ainsi que les impôts, explique le rapport du Census Bureau.

Selon les statistiques pour 2020 de TalkPoverty, projet du Centre pour le progrès américain, le taux de pauvreté de la Californie atteint 11,8%, classant l’État 26e parmi les 50 que compte le pays.

En Seine-Saint-Denis, qui n’est pas le département le plus peuplé avec 1,6 million d’habitants, le taux de pauvreté s’avère ainsi supérieur à celui de la Californie selon divers calculs.

«L’insécurité explose»

Jean-Lin Lacapelle, député européen RN, estime que les propos tenus par Emmanuel Macron dans son entretien à Zadig sont plutôt «déconnectés du monde».

«Le département a été en 2021 élu deuxième département le plus dangereux en France. C’est un département où l'insécurité explose, où l’immigration est une source de l’insécurité», souligne-t-il sur CNews.

Le vice-président du Rassemblement national a de son côté proposé au Président de la République, sur les ondes de Sud Radio, de «venir quelques jours dans la cité HLM» où il a grandi, car visiblement «on ne vit pas dans le même monde».

Jordan Bardella se souvient notamment des «dealers à l'entrée des immeubles, cagoulés, parfois armés», des nombreux cas de «vols avec violences» dans les transports en commun, et du «poids de plus en plus prégnant du fondamentalisme islamiste dans des communes du 93».

Pour le candidat aux régionales en Île-de-France, Emmanuel Macron n'est pas «à la hauteur de sa fonction et ne connaît pas la réalité du pays».

Lire aussi:

Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Tags:
Californie, Emmanuel Macron, Seine-Saint-Denis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook