France
URL courte
Par
371468
S'abonner

Pointant «les milliers d’effets secondaires réels à ce jour et non communiqués» suite à la vaccination, la directrice d’une école de danse de Troyes a décidé d’interdire aux élèves ayant reçu une dose d’assister aux cours en présentiel. Des élèves se disent «bouches bée» face à cette interdiction.

L’Hexagone est entré dans la troisième phase du déconfinement, laquelle autorise, entre autres, la réouverture des établissements sportifs couverts et l’augmentation de la jauge d’accueil jusqu’à 50% de leur capacité.

Alors que, dans ce type d’établissements, l’utilisation des pass sanitaires n’est pas prévue, puisque ce document ne s’impose à compter d’aujourd’hui qu’au-delà de 1.000 personnes, l’école Pole dance Troyes a introduit une mesure hostile à cette pratique.

Ainsi, les élèves de cet établissement ont reçu une lettre de la part de la directrice qui interdit d’accès ceux ayant reçu une dose, ont révélé le 6 juin l’Est républicain et l’Union.

«Les milliers d’effets secondaires réels à ce jour et non communiqués, y compris sur la santé des femmes, et je ne peux pas y être insensible» sont cités par la directrice dans son mail comme prétexte à cette interdiction.

Elle a expliqué avoir consulté «de nombreux éléments et informations» quant aux vaccins:

«Le vaccin a une autorisation de mise sur le marché conditionnelle, c’est-à-dire qu’il est actuellement en phase 3 de test, en expérimentation sur des millions de personnes jusqu’en 2023. Aucun spécialiste à ce jour n’est en mesure de confirmer ses effets, tant sur la santé que sur la contamination», a-t-elle ajouté.

Même si, au moment de la parution de ces informations, la date de la reprise des cours en présentiel n’a pas été précisée, la direction de l’établissement a fait savoir que les élèves vaccinés seraient autorisés à suivre des cours en visioconférence ou à demander le remboursement.

«La politique de l’école sera réévaluée lorsque les études cliniques sortiront et que nous aurons plus d’informations», a-t-il été souligné.

Contactée par Sputnik pour de plus amples explications deux jours après et à la veille du début de la troisième étape du déconfinement, la directrice de l’école n’a pas souhaité s’exprimer.

 «C’est dingue»

Toujours selon les quotidiens régionaux, des élèves de l’école ont été assez surpris par la lettre reçue.

«Je fréquente une salle de sport et on n’a aucune obligation à faire état de notre statut vaccinal, on ne nous demande pas de tests non plus. On est seulement tenu de respecter le protocole sanitaire et d’enregistrer notre passage et notre temps de présence. […] C’est dingue cette histoire d’interdiction d’accès aux personnes vaccinées», a estimé Benjamin.

Anouk s’est dit «bouche bée à la lecture du mail que la directrice a envoyé».

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Dupond-Moretti «n’a pas jugé utile de signaler» que les bulletins de la gauche étaient absents de son bureau de vote
Ex-ambassadeur de France à Moscou: «Joe Biden a très clairement compris le message du Président russe»
Tags:
effets secondaires, vaccination, vaccin, école, France, passeport sanitaire, danse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook