France
URL courte
Par
91293
S'abonner

Après avoir vécu avec le masque pendant environ un an et demi, les Français seront dès jeudi soulagés de cette mesure qui n’est plus obligatoire en extérieur, sauf dans certains cas expliqués par Jean Castex. Cet assouplissement, ainsi que la fin du couvre-feu, intervient une dizaine de jours plus tôt que prévu.

Alors que Jean Castex a annoncé ce 16 juin la fin de l’obligation du port du masque en extérieur à partir du jeudi 17 juin, soit une dizaine de jours plus tôt que prévu, il a précisé que la mesure serait quand même préservée dans certaines circonstances.

Le port du masque reste obligatoire dans ces endroits

Porter un masque reste obligatoire seulement dans les endroits clos, notamment ceux où conserver une distance sociale minimale n’est pas possible, comme au travail et dans les lieux culturels.

Les regroupements et la présence dans des lieux bondés sont aussi, comme avant, concernés.

S’y ajoutent les files d’attente, les tribunes des stades et les marchés en plein air.

Sans oublier les transport en commun.

Les cours de récréation font hésiter le gouvernement

Tandis que dans les premiers temps, il avait été décidé de conserver l’obligation du port du masque dans les cours de récréation, finalement le gouvernement a réexaminé puis annulé sa décision dans ce cas.

Fin du couvre-feu

En outre, Premier ministre a fait savoir aujourd’hui que le couvre-feu serait aboli en France dès le dimanche 20 juin.

«Le couvre-feu à 23 heures qui devait, vous le savez, s'appliquer jusqu’au 30 juin, cessera de s’appliquer à compter de ce dimanche», a-t-il annoncé en expliquant que «les très bons résultats» de la sortie de la troisième vague ne justifiaient plus la mesure en question.

Jean Castex a pourtant rappelé que ce geste ne signifiait pas «que deviendr[aient] possibles des rassemblements sauvages festifs sans respect des règles barrières».

Tous ces assouplissements ont été rendus possibles suite à une baisse du nombre de cas en France. Le ministre de la Santé a précisé que le bilan journalier de nouvelles contaminations dans le pays s’était enfin installé sous la barre des 5.000, seuil qui avait auparavant été évoqué par Emmanuel Macron. D’après le gouvernement, ce chiffre est censé permettre de garder l’évolution de l’épidémie sous contrôle.

Lire aussi:

Pass sanitaire: des sanctions «totalement disproportionnées» pour les récalcitrants?
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Tags:
Covid-19, vaccin, masques, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook