France
URL courte
Par
3010188
S'abonner

Une «retape», mais pas une vaccination forcée. Pour ne pas «gaspiller» les vaccins anti-Covid restants, le maire de Crest dans la Drôme a décidé d’inviter à l’immunisation les clients des terrasses des bars à l’aide de policiers municipaux. Une initiative qui s’ajoute à d’autres incitations des autorités pour favoriser la vaccination.

Annulation des rendez-vous, manque de candidats éligibles... Pour éviter le gaspillage de doses de vaccins inutilisées, des élus locaux en France inventent des initiatives pour inviter la population à l’immunisation.

Quelques jours après avoir validé son objectif de 30 millions de primovaccinés au 15 juin avec un peu d'avance, le gouvernement se projette vers l'étape d'après. Il s'agit désormais d'atteindre la barre des 40 millions de primovaccinés à la fin de l'été.

Malgré cela, la campagne vaccinale semble connaître une phase de ralentissement. Et pour apporter des corrections à cette situation, le maire de Crest, dans la Drôme, Hervé Mariton, a eu l’idée d’envoyer les policiers municipaux sur les terrasses des cafés, pour proposer les doses restantes aux éventuels volontaires, rapporte France 3.

«L'autre jour, il restait deux vaccins. Plutôt que de les gaspiller, on a envoyé les agents de la police municipale autour de notre centre de vaccination», a expliqué l’élu, pensant que l’un des endroits où, en fin de journée, il y a le plus de monde, c’est sur les terrasses des bars.

Selon l’édile, cité par la chaîne, il s’agit d’une «retape», mais pas d’une obligation ou d’une vaccination forcée.

Un risque «important» pour tout le monde

En outre, M.Mariton soutient l’immunisation et estime que les anti-vaccins existent et que «c’est un vrai souci»:

«Je suis bien conscient que la stratégie optimale, dans l'esprit de certains, consiste à ce que la planète entière soit vaccinée, sauf eux. Sauf que tout le monde ne peut pas raisonner ainsi. Je considère que les gens qui ne se font pas vacciner, sauf circonstance médicale particulière, prennent pour eux, et pour les autres, un risque important».

L’élu précise que certains «ne sont ni pour ni contre» la vaccination, mais «n'y avaient pas pensé».

«Notre "retape en terrasse de bistrot" vise plutôt ce genre de public. Ce n'est pas idiot», a-t-il noté auprès de France 3 en estimant que son idée est «sympa, utile et peut-être intelligente».

Des maires encouragent la vaccination

Pour inciter les gens à se faire vacciner, auparavant, le maire d’Amuré, dans les Deux-Sèvres, Marcel Moinard, avait décidé d’accompagner les administrés de plus de 75 ans, ne disposant pas de moyen de transport ou d’équipements informatiques, dans leurs démarches pour se faire immuniser. Les autorités avaient alors prévu de louer un minibus pour les amener.

En Isère, le maire de Charvieu-Chavagneux, Gérard Dezempte, a fait voter au conseil municipal du 5 mai, l’attribution d’une journée de congé et d'une prime exceptionnelle aux agents municipaux qui iront se faire vacciner. Une initiative qui n’a pas été appréciée par la préfecture qui avait alors envoyé un courrier au maire pour lui signifier que cette décision était illégale.

Une piqûre vs un cadeau 

Aux États-Unis, par exemple, les incitations dans certains États américains vont d’une bière dans le New Jersey à des billets gratuits dans les parcs d’attractions de l’Illinois, en passant par des loteries d’un million de dollars dans l’Ohio et l’Oregon.

En outre, New York encourage ses habitants en offrant aux immunisés un burger et des frites chez Shake Shack, tandis que la chaîne Krispy Kreme a commencé à offrir à chaque personne vaccinée un donut par jour, et ce jusqu’à la fin de l’année.

Le maire de Détroit a promis une carte cadeau de 50 dollars pour chaque personne qui en emmène une autre se faire immuniser. Des réductions d'impôts sont aussi prévues pour les entreprises de moins de 500 salariés qui encouragent à la vaccination.

La Virginie-Occidentale a lancé une loterie pour les personnes immunisées permettant de remporter des fusils de chasse, un million de dollars (environ 820.000 euros), des camions, des bourses universitaires ainsi que des licences de chasse et de pêche.

De l'autre côté de notre hémisphère, les autorités de la ville de Moscou et de sa région ont de leur côté annoncé avoir mis en place des loteries pour gagner une voiture et un appartement en vue d’inciter les gens à se faire vacciner contre le Covid-19, face à la hausse des nouveaux cas.

Lire aussi:

La vie du couple elle aussi affectée par la crise sanitaire et ses dérives
La Martinique de nouveau confinée
Pfizer explique comment augmenter la protection contre le variant Delta
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Tags:
maire, Covid-19, vaccination, Russie, États-Unis, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook