France
URL courte
Par
142349
S'abonner

Regrettable pour l'UE, la décision russe de se retirer du traité Ciel ouvert l'est aussi pour la France. Le Quai d'Orsay estime que cela va torpiller les «instruments de maîtrise des armements existants» sur le Vieux Continent.

La diplomatie française a indiqué regretter la décision de la Russie de quitter le traité Ciel ouvert, «pilier de l’architecture de maîtrise des armements conventionnels en Europe».

«Cette décision porte atteinte au traité lui-même et contribue au délitement progressif des instruments de maîtrise des armements existants sur le théâtre européen», a déclaré le ministère des Affaires étrangères ce lundi 21 juin.

En cela, Paris a tenu à souligner son «souhait» que les pays européens contribuent à la définition de «l’agenda et des paramètres du dialogue avec la Russie sur ces enjeux».

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a de son côté trouvé l'annonce de Moscou «regrettable», alors que le document assurait «un climat de confiance» en matière de sécurité à l’échelle mondiale.

À l'instar des USA

Un an après l'annonce de la sortie de Washington, le Président russe a signé le 7 juin la loi sur le retrait de la Russie du traité Ciel ouvert, qui octroie aux États signataires le droit de survoler le territoire des pays parties pour surveiller leurs activités militaires et réglemente la réalisation de ces vols de surveillance.

Le pays quittera le traité le 18 décembre, une notification en conséquence a été envoyée aux pays signataires, a précisé la diplomatie russe.

Donald Trump, alors Président, avait pris cette décision, la motivant par des soi-disant violations des modalités du document de la part de la Russie, ce qui est nié par cette dernière.

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Tags:
ministère français des Affaires étrangères, Traité Ciel ouvert, Russie, retrait, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook