France
URL courte
Par
9111
S'abonner

Alors que la veille la France avait signalé 2.320 cas au cours des dernières 24 heures, ce 24 juin le bilan des nouvelles contaminations s’établit à 2.007, soit une légère baisse, selon les chiffres de Santé publique France.

Avec 2.007 nouvelles contaminations recensées en 24 heures en France, ce chiffre est en baisse par rapport à la veille, tout comme le nombre de personnes hospitalisées, selon les chiffres publiés ce jeudi 24 juin par Santé publique France.

Celui des patients en réanimation a lui baissé de 70 par rapport à hier, indiquent les autorités sanitaires. Ainsi, 1.439 patients se trouvent toujours dans ces services.

Le nombre de personnes hospitalisées poursuit aussi sa baisse, pour tomber à 9.392. Il était passé mercredi sous la barre des 10.000, un niveau qui n'avait plus été constaté depuis mi-octobre.

Par ailleurs, au cours des dernières 24 heures, 140 personnes ont été hospitalisées à cause du Covid-19, comme l'indiquent les chiffres de Santé publique France de ce jeudi.

Le chiffre des admissions quotidiennes reste quant à lui parmi les plus faibles de cette dernière vague, avec 27 personnes sur les dernières 24 heures.

En outre, la France déplore 84.450 décès dans les hôpitaux depuis le début de l’épidémie, soit un nombre en hausse de 45 par rapport à hier.

Propagation du coronavirus en France, 24 juin 2021
© Sputnik
Propagation du coronavirus en France, 24 juin 2021

Vaccination en France

Depuis le début de la campagne de vaccination, 20.124.046 personnes, soit 28,9% de la population française, ont été complètement vaccinées, soit avec deux injections (ou une seule dose si elles ont reçu le Janssen ou si elles avaient déjà été infectées auparavant), selon les chiffres du ministère de la Santé.

Par ailleurs, 32.913.322 personnes ont reçu au moins une injection, soit 48,8% de la population et 62,2% de la population majeure.

Lire aussi:

Le pass sanitaire en cause? L’institut Pasteur améliore ses pronostics pour la quatrième vague
Licenciement en cas de non-vaccination? La droite dénonce «une volonté de revanche sur le dos des salariés»
Plus besoin d’autorisation parentale pour vacciner les ados de 16 ans: «Le gouvernement ouvre une boîte de Pandore»
Tags:
santé, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook