France
URL courte
Par
Élections régionales et départementales 2021 en France (62)
887
S'abonner

À quelques jours du second tour des régionales, l’Ifop s’est penché sur les intentions de vote pour dimanche prochain. Conclusion: le cycle abstentionniste qui a marqué le premier tour des élections se poursuit.

Le premier tour des élections régionales de 2021 en France a été marqué par un taux d’abstention record et a été d’ores et déjà qualifié de «bérézina démocratique» par Le Monde.

Qu'en est-il du second? Quelque 64% des électeurs n’envisagent pas de se rendre aux urnes, soit 30,5 millions des Français inscrits sur les listes électorales, selon un sondage de l'Ifop publié ce 24 juin. Certes, c’est un regain d’intérêt, mais qui n'est que de trois points en comparaison avec l’abstention de dimanche dernier qui a atteint presque 67%. 

Les moins intéressés sont les plus jeunes: seulement 13% des 18-24 ans et 17% des 25-35 ans prévoient d’aller voter. Les plus actifs sont les 65 ans et plus, avec 50%.

La droite plus active que la gauche

Niveau éducation, ceux qui détiennent un diplôme supérieur ne sont que 32% à vouloir aller voter, alors que ceux qui n’en ont pas sont 42%. Au niveau des revenus mensuels, les plus pauvres sont les moins nombreux à évoquer l’intention de vote (23% pour ceux qui touchent moins de 900 euros par personne par foyer), alors que les plus nombreux se situent dans la catégorie de la classe moyenne supérieure (43% pour ceux qui disposent de 1.900 à 2.500 euros).

S’agissant de la proximité politique, 58% des électeurs de la droite ont l’intention de se présenter aux urnes, contre 38% pour ceux de la gauche.

Selon la catégorie socioprofessionnelle, c’est chez les retraités que l’abstention est la moins élevée (50%), tandis qu’elle monte à 69% et 67% respectivement pour les employés et ouvriers, et culmine à 71% pour les professions intermédiaires.

Abstention record

Selon les données du ministère de l’Intérieur, le taux de participation définitif au premier tour des élections régionales 2021 a été de 33,28% pour la France entière. En 2015, le chiffre avait été bien plus élevé et avait atteint 49,91%.

Le Monde rappelle que l’abstention a atteint 69,15% en Île-de-France, 69,27% dans les Pays de la Loire et 70,38% dans le Grand Est. À l’échelle départementale, c’est la Seine-Saint-Denis qui détient le plus fort taux d’abstention avec 75,78%.

L’enquête a été réalisée par questionnaire autoadministré en ligne les 22 et 23 juin auprès d’un échantillon de 912 personnes inscrites sur les listes électorales issues d’un échantillon de 1.012 personnes, représentatif de la population française de 18 ans et plus.

Dossier:
Élections régionales et départementales 2021 en France (62)

Lire aussi:

Néonazis en Ukraine: Moscou étonné par les propos de Jean-Yves Le Drian
Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en légère baisse en France
Messages de haine, boycotts, menaces: de plus en plus de professionnels harcelés à cause du pass sanitaire
Tags:
Régionales 2021 en France, Ifop, abstention, intentions de vote
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook