France
URL courte
Par
22169
S'abonner

L’isolement de 10 jours ne sera plus prévu pour les cas contacts complètement vaccinés contre le Covid-19, a annoncé sur TF1 le Premier ministre. Ceci bien que la vaccination n’exclue pas entièrement les risques de transmission, selon des études différentes, notamment de l’Institut Pasteur.

Les personnes vaccinées ne seront plus considérées comme cas contacts, a déclaré ce mercredi 21 juillet Jean Castex lors du journal de 13 heures sur TF1.

«On a constaté que les personnes qui ont [reçu, ndlr] deux doses devaient s'isoler. Les analyses faites sur ces personnes montrent qu'elles n'ont plus de chance d'attraper la maladie», a-t-il précisé. 

En règle générale, toutes les personnes contaminées au Covid-19 ou les cas contact doivent être soumis à un isolement strict de 10 jours.

Dans le cadre de cet isolement, le cas contact positif devra rester dans un lieu choisi et ne sera autorisé à sortir qu’entre 10 heures et midi, ou en cas d’urgence. Cette mesure s’appliquait déjà aux voyageurs non vaccinés arrivant en France, venus d’un pays classé «rouge».

Le non-respect de la règle est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 1.500 euros pour les personnes contaminées. En principe, d’après la loi, elles pourront être contrôlées à domicile par les forces de l’ordre entre 8 heures et 10 heures, et midi et 23 heures.

L’isolement vise à éviter de contaminer ses proches et d’autres personnes même sans signes de la maladie ainsi qu’à mieux contrôler l’épidémie.

Selon l’Assurance maladie, il est possible d’être contagieux 48 heures avant l’apparition des symptômes, ou encore d’être infecté sans s'en rendre compte.

Une transmission rare chez les vaccinés

Mais les personnes vaccinées peuvent-elles présenter une menace pour l’entourage?

D’après une étude publiée le 29 juin par l’Institut Pasteur, les non-vaccinés ont 12 fois plus de risque de transmettre le virus. Selon des résultats d’études cliniques, la vaccination protège également à 90% contre une infection asymptomatique.

Au Royaume-Uni, une étude publiée fin avril dans Nature et menée sur 365.000 foyers indique que même après une seule dose de Pfizer ou d’AstraZeneca, le risque est «divisé par deux». Ainsi, la contagion au sein d’un même foyer est réduite de 40 à 50%.

Bien que la vaccination réduise la transmission, elle reste possible pour une personne vaccinée dans de rares cas, car, comme le rappelle Jean-Daniel Lelièvre, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Henri-Mondor, interrogé par France Inter, «le risque zéro n'existe pas».

C’est pourquoi le port du masque et le respect des gestes barrières sont recommandés. La vaccination protège essentiellement contre les formes graves de la maladie.

Lire aussi:

Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire mais censure l'isolement obligatoire
Un ministre assure que l’État prendra en compte les «remarques» du Conseil constitutionnel, pourtant obligatoires
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Tags:
France, vaccination, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook