France
URL courte
Par
7216205
S'abonner

Les présidents de l’UPR et des Patriotes, qualifiés de «club de losers» par la ministre de la Culture, ne sont pas restés muets et ont dénoncé une «attitude antidémocratique» à leur égard.

«Un espèce de club de losers»: les propos tenus par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, à l’encontre de François Asselineau, Florian Philippot et Jean-Luc Mélenchon à cause de leur opposition à l’extension du pass sanitaire, ont trouvé une réponse âpre chez les deux leaders souverainistes.

Précédemment sur LCI, la ministre avait sans ambages accusé les trois hommes politiques d’appartenir à «un club de losers» qui tente, selon elle, «de se refaire la cerise sur les inquiétudes des gens plutôt que de les accompagner».

Le président de l’UPR, «parti microscopique» selon Mme Bachelot, a en réaction reproché au RN et à LREM de «n’avoir que l’insulte à la bouche» à l’égard de ses «analyses et propositions», ainsi que d’éviter tout débat ouvert avec lui.

«Leur attitude n'est pas seulement antidémocratique. Elle est aussi très lâche puisque je suis totalement barré des grands médias», a écrit M.Asselineau sur sa page Twitter.

​Pour sa part, le chef de file des Patriotes a jugé que Mme Bachelot «ferait bien de se taire» ou «de retourner aux Grosses Têtes», en référence à l’émission de divertissement animée auparavant par la ministre qui, aux yeux de M.Philippot, «ne doit sa carrière politique qu’à son papa».

​Jean-Luc Mélenchon, «en perte de vitesse dans les études d’opinion» d’après Mme Bachelot, n’a pour l’heure pas réagi aux déclarations de la ministre de la Culture.

Nouvelles manifestations anti-pass prévues en France

Cette passe d’armes intervient à l’approche des nouvelles manifestations contre l’extension du pass sanitaire programmées pour le 31 juillet dans plus de 150 villes en France pour le troisième samedi consécutif. Les rassemblements du weekend passé ont réuni plus de 160.000 personnes, selon les calculs officiels, alors que les toutes premières manifestations avaient regroupé 110.000 participants.

Selon un récent sondage Ifop pour le Journal du dimanche, 23% des Français affirment «soutenir» ce mouvement et 12% éprouvent de la «sympathie» à son égard.

Florian Philippot, à l’initiative de la manifestation prévue le 31 juillet à proximité de la gare Montparnasse à Paris, a déjà promis que «ça va être phénoménal». Précédemment, le président des Patriotes a dû se procurer un pass sanitaire pour prendre part à une manifestation anti-pass dans la capitale italienne.

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
Tags:
François Asselineau, Florian Philippot, Jean-Luc Mélenchon, Roselyne Bachelot, France, passeport sanitaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook