France
URL courte
Par
2323018
S'abonner

Depuis le 9 août, les restaurateurs doivent contrôler le pass sanitaire. Alors que certains dénoncent un manque de moyens et de personnel ou ferment les portes de leurs établissements pour marquer leur opposition, un gérant de restaurant à Auron, une station de sports d'hiver, a décidé de louer des tables de camping pour contourner l’obligation.

L’entrée en vigueur le 9 août du pass sanitaire représente un vrai casse-tête pour les restaurateurs, car il menace la fréquentation de leurs établissements. À Auron, le gérant du restaurant Au refuge a réussi à trouver une astuce.

Comme il l’a révélé à Nice Matin, il a décidé de louer des tables de camping pour que «tous ceux qui n’ont pas le QR Code puissent prendre nos plats à emporter et manger plus loin ou carrément les embarquer pour un pique-nique dans la nature».

Cet attirail, rebaptisé «Table anti-pass», a été inventé par le gérant en hiver quand il était encore fermé et «que l’on faisait de la vente à emporter».

Effets contre-productifs

Le contrôle du pass sanitaire dans les restaurants ne fait pas l’unanimité parmi les gérants. Ainsi, le restaurant Le 27 situé à Éguzon, à titre d’exemple, est fermé depuis le 1er août et présente une affiche: «Notre métier n'est ni de contrôler ni d'interdire».

Un risque pour la fréquentation des restaurants plane aussi, d’autant plus que la fréquentation des cinémas a elle aussi baissé depuis l’entrée en vigueur du pass. Une potentielle baisse d’activité qui sonne comme une «évidence», a affirmé sur CNews Franck Delvau, président de l’UMIH (Union patronale au service des Cafés Hôtels, Restaurants, Discothèque et Traiteurs) pour Paris et l’Île-de-France. Pour pallier le manque à gagner, le responsable a appelé à maintenir les aides. La question reste cependant en suspens.

​Bercy temporise

Les possibles effets contre-productifs du pass sanitaire ne semblent pourtant pas inquiéter en haut lieu. Interrogé sur RTL, Bruno Le Maire a ainsi déclaré que les «chiffres de reprise» étaient «très bons» dans de nombreux restaurants. Il rejette l’idée que les nouvelles restrictions puissent freiner l’économie, assurant que cette dernière redémarrait «très vite et très fort».

Le ministre de l’Économie a cependant souligné que l’État répondrait «présent à la fin de l’été» pour les entreprises les plus ébranlées. Bruno Le Maire a ajouté qu’il recevrait les représentants des secteurs auxquels un pass sanitaire est imposé, le 30 août.

Le 22 juillet, les députés ont voté un amendement qui prévoit de sanctionner les clients des bars et restaurants ne présentant pas leur pass sanitaire ou ne remplissant pas le cahier de rappel. Proposé par le député MoDem du Calvados Christophe Blanchet, le texte prévoit «une peine équivalente à celle de la mise en danger d’autrui», soit un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende.

 

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
Tags:
passeport sanitaire, France, restaurant
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook