Yémen : face aux incursions étrangères, les rebelles houthis tiennent plusieurs lieux stratégiques
© Sputnik . Louis Doutrebente

Six ans après le début de l’intervention saoudienne, la coalition arabe soutenant le gouvernement contesté peine à reprendre le contrôle du pays. Des factions terroristes sévissent encore et les houthis dominent toujours une grande partie du «pays utile». Une désillusion pour l’Arabie saoudite et ses alliés, notamment occidentaux.

Les houthis ont rejeté le cessez-le-feu proposé par l’Arabie saoudite le 22 mars. Un énième échec pour Riyad et ses alliés qui, après des années de guerre, ne parviennent pas à vaincre les rebelles d’Ansar Allah. Ces derniers, soutenus par l’Iran et le Hezbollah, restent en effet maîtres de territoires étendus. Ils règnent notamment sur la capitale, Sanaa, et une grande partie de la ville côtière hautement stratégique d’Hodeïda. En outre, le gouvernement yéménite doit aussi affronter les dissensions des séparatistes du sud (Conseil de Transition du Sud) et les attaques terroristes d’Al-Qaïda* et de l’État islamique*, encore présents dans certaines zones du pays.

État des forces nationales et des présences étrangères en carte.

* Organisation terroriste interdite en Russie.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
Hezbollah, Iran, famine, guerre, armes, France, Émirats Arabes Unis, États-Unis, ONU, Arabie Saoudite, Ansarullah, Houthis, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus d’infographies

  • La guerre des États-Unis «pour la paix» en Syrie
    Dernière mise à jour: 19:48 13.04.2021
    19:48 13.04.2021

    Guerre des États-Unis «pour la paix» en Syrie

    En 2011 a débuté la guerre en Syrie. Depuis 2014, les forces de la coalition dirigée par les États-Unis, officiellement pour lutter contre Daech*, ont lancé une opération militaire en Syrie, et ce sans le consentement des autorités officielles du pays.

  • Répartition des forces au Yémen
    Dernière mise à jour: 11:56 01.04.2021
    11:56 01.04.2021

    Répartition des forces au Yémen

    En dépit des efforts internationaux, le Yémen continue de connaître une phase aiguë de la catastrophe humanitaire suite à la guerre civile qui dure depuis septembre 2014.

  • Alliances régionales d'Israël : un basculement en cours
    Dernière mise à jour: 14:02 23.03.2021
    14:02 23.03.2021

    Israël: les ennemis d’hier seront-ils les alliés de demain?

    Par

    Briguant une énième réélection, le Premier ministre israélien s’est félicité de la normalisation récente des relations entre l’État hébreu et certains de ses voisins. Benyamin Netanyahou a annoncé d’autres processus de détente. Mais qu’en est-il réellement? Tour d’horizon des relations géopolitiques d’Israël au Moyen-Orient en carte.

  • Syrie : un territoire fragmenté par de nombreuses puissances
    Dernière mise à jour: 14:46 16.03.2021
    14:46 16.03.2021

    Morcelée et contrôlée par de multiples armées étrangères, la Syrie dans l’incertitude

    Par

    Dix ans après le début de la crise politique, la Syrie reste en 2021 un pays fragmenté. Si les forces de Bachar el-Assad ont reconquis de larges pans du territoire national grâce à leurs alliés russes et iraniens, plus d’un tiers du pays reste sous le contrôle de forces hostiles au pouvoir central et de leurs soutiens étrangers.