Ecoutez Radio Sputnik
    Insolite

    Une météorite de 4,5 milliards d'années tombe sur Paris

    Insolite
    URL courte
    0 8 0 0

    Une météorite vieille de 4,5 milliards d'années est tombée sur un toit à Draveil (Essonne), dans la banlieue sud de Paris, ont annoncé les médias internationaux.

    Une météorite vieille de 4,5 milliards d'années est tombée sur un toit à Draveil (Essonne), dans la banlieue sud de Paris, ont annoncé les médias internationaux.

    Parmi la soixantaine de météorites retrouvées en France, c'est la première fois qu'on retrouve une météorite terminant son voyage céleste à si petite distance de la capitale française.

    Grosse comme un œuf et d'un poids de 88 grammes, la météorite a été découverte par la famille Comette après son retour de vacances. A la faveur d'une fuite d'eau, les propriétaires ont fait inspecter leur toit et ont ainsi découvert la météorite, coincée dans de la laine de verre.

    La famille a apporté le caillou à la police, qui l'a remis à l'université locale. Selon les chercheurs, il s'agit d'un objet extraterrestre. Collectionneur de météorites, Alain Carion a précisé qu'il s'agissait d'une chondrite typique comportant des traces de fer et couverte d'une croûte noire qui caractérise sa traversée de l'atmosphère.

    La famille Comette n'a pas l'intention de vendre cette météorite, la considérant comme leur portant bonheur.

    Les chondrites représentent 92% des pierres célestes qui tombent sur la Terre. Selon les spécialistes, leur composition chimique est pratiquement identique à celle du Soleil. La météorite découverte en Essonne proviendrait de la ceinture d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter.

    Depuis 1492, en effet, 65 météorites ont été retrouvées en France. La dernière découverte date du 22 mars 2002.

    Lire aussi:

    La météorite martienne «Beauté noire» dévoilera les mystères de la planète rouge
    Un météore observé vendredi en France intrigue les internautes
    L’extinction des dinosaures provoquée par… le pétrole?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik