Ecoutez Radio Sputnik
    Bureau

    Le personnel d'un musée s'absentait au travail pour faire des paris

    © Flickr/ Daniel Scully
    Insolite
    URL courte
    3121

    Neuf employés d'un musée de Rome ont été suspendus pour un an pour leur absentéisme chronique et penchant pour les paris sportifs.

    Les employés arriveraient chaque matin au Musée national des arts et traditions populaires situé dans le quartier EUR de la capitale italienne et pointeraient leur arrivée avant de passer le reste de la journée en faisant des choses plus agréables. Ils reviendraient vers la fin de la journée pour pointer leur départ, rapporte la police.

    Une des employées du musée passait la journée dans un magasin de fruits et légumes de son mari, tandis qu’un autre employé allait jouer dans un centre de paris sportifs du voisinage.

    Une enquête a été ouverte en février 2015. La police a installé des caméras vidéo dans le musée pour attraper les tricheurs.

    Le plus récent cas d'absentéisme chronique a été révélé par la police italienne en septembre dernier. Selon la police, trois employés sur quatre de la mairie de San Remo étaient absents au travail tous les jours. Un employé de la mairie, qui passait la plupart du temps de travail en faisant du canoë, demandait toujours le paiement des heures supplémentaires.

    Le problème de l'absentéisme a été mis à jour après que la police a organisé une opération de surveillance concernant 272 des 528 employés de la mairie. 196 personnes, soit 72% des employés, ont été reconnus coupables de manquements à la discipline fréquentes.

    Lire aussi:

    Soucieux de son look, un criminel envoie un selfie à la police
    Inde: le voleur forcé à manger 40 bananes pour restituer le butin
    Le cadeau de Noël inoubliable d’un patron italien à ses ouvriers
    L’avocat de Christian Quesada dégaine une information choc sur la sexualité de son client
    Tags:
    fraude, emploi, travail, police, Musée national italien des arts et traditions populaires, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik