Insolite
URL courte
756
S'abonner

Ed King, collaborateur de la faculté linguistique de l'Université Stanford (Californie, Etats-Unis) a lancé un site qui permet de construire des phrases composées de fragments d'interventions du président américain Barack Obama.

Voici le lien.

Il suffit de taper une phrase dans le champ de texte sur le site et d’appuyer sur le bouton "Talk" afin que le président américain la prononce. Les titres et les termes que Barack Obama n'a jamais prononcés sont composés des syllabes d'autres mots déjà inscrits dans la base de données. 

Ed King a été inspiré par la vidéo YouTube montrant l'ancien président George W. Bush chantant ''Sunday, Bloody Sunday" de U2, publiée en 2008.

"A l'époque, je faisais mes études de linguistique et d'informatique et apprenais des choses comme la synthèse de la parole. Et quand j'ai vu le "Sunday Bloody Sunday" de George W. Bush, je me suis demandé si je pourrais synthétiser des choses semblables automatiquement", a-t-il dit. 

La synthèse vocale est une technique informatique de synthèse sonore qui permet de créer de la parole artificielle à partir de n'importe quel texte. Pour obtenir ce résultat, elle s'appuie à la fois sur des techniques de traitement linguistique, notamment pour transformer le texte orthographique en une version phonétique prononçable sans ambiguïté, et sur des techniques de traitement du signal pour transformer cette version phonétique en son numérisé écoutable sur un haut parleur.

L'utilisateur le plus connu de ces technologies est Stephen Hawking, physicien théoricien britannique, souffrant d'une forme rare de sclérose latérale amyotrophique qui l'a presque complètement paralysé. Pour communiquer il utilise un système spécial, crée par la société américaine Intel. Il analyse les mouvements de ses prunelles et propose des mots convenables.

La technologie de la synthèse de parole est également utilisée par la chanteuse virtuelle japonaise Hatsune Miku, créée en 2007 par la société Crypton Future Media. Elle fonctionne sur la base de la voix d'une chanteuse réelle et du logiciel Vocaloid de la société japonaise Yamaha Corporation.

Lire aussi:

Quand le premier ministre indien a la poignée de main d'un superhéros
Se teindre les cheveux dans la couleur de l'iPhone pour être à la mode
Des Britanniques cherchent un chiot perdu dans l'espace
Tags:
site, informatique, technologies, Internet, Université Stanford, Ed King, Barack Obama, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook