Ecoutez Radio Sputnik
    Abdul Turay

    Le seul homme politique noir estonien craint pour son avenir après le Brexit

    © Photo. Facebook: abdulturayrahvusvaheline
    Insolite
    URL courte
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
    781

    Abdul Turay, citoyen du Royaume-Uni et seul homme politique noir en Estonie, redoute de devoir refuser la nationalité britannique pour rester dans le champ politique estonien après le Brexit.

    Abdul Turay est une figure importante à l'échelle politique estonienne. Le premier homme politique noir dans le pays, il a été critiqué par l'extrême droite estonienne après son élection au conseil municipal de Tallinn il y a trois ans.

    L'ancien membre du parti social-démocrate du Conseil municipal de Tallinn a quitté ce poste en avril dernier et a commencé à travailler dans le centre de développement et de formation de Tallinn. Son activité concerne la représentation de la capitale estonienne auprès des instances européennes ainsi que les questions commerciales, écrit BuzzFeed.

    Mais après le référendum au Royaume-Uni sur l'appartenance à l'Union européenne, M.Turay, qui est citoyen britannique, a commencé à réfléchir à l'évolution de sa carrière politique.

    La famille de l'homme politique d'origine jamaïquaine a déménagé au Royaume-Uni après la Seconde Guerre mondiale.

    M.Turay travaillait comme journaliste politique quand il a rencontré sa future épouse d'origine estonienne. Il y a cinq ans, le couple a décidé de déménager en Estonie.

    Dans son pays natal, M.Turay était membre du Parti libéral-démocrate, mais il n'a jamais occupé de poste politique.

    Au début de sa carrière en Estonie, il travaillait pour le journal Postimees à Tallinn. Mais après la naissance de son enfant, il a compris que la politique estonienne à l'égard des familles n'était pas parfaite. A cet effet, il a décidé de s'en occuper et a participé aux élections. Après avoir remporté les élections, il est entré dans l'histoire comme le premier homme politique noir en Estonie.

    Quelques mois plus tard, son parti lui a proposé de participer aux élections européennes, en se prononçant pour la consolidation de l'intégration des 28 pays-membres de l'UE. A l'époque, il disait que sa vie était une preuve de l'efficacité de l'intégration européenne. Après avoir perdu les élections européennes, il a quitté le Parti social-démocrate.

    Selon M.Turay, grâce à l’espace Schengen il a pu garder son passeport britannique tout au long de sa carrière politique. Mais les résultats du référendum au Royaume-Uni, où la majorité des citoyens ont voté en faveur de la sortie du pays de l'UE, lui font peur car il ne pourra plus être un politicien élu en Estonie et dans le même temps rester citoyen britannique après la sortie du Royaume-Uni.

    "Je suis un bon exemple montrant que l'Union européenne donne le feu vert aux ambitions de gens de toute l'Europe. Malgré le fait que je suis noir, j'ai été élu membre du Conseil municipal et j'habite ici avec ma famille", a-t-il déclaré.

    Selon M.Turay, il n'aurait rien de tout ça, s'il n'y avait pas l'UE.

    Abdul Turay affirme que personne ne lui a demandé de quitter son poste, car personne ne sait ce qui arrivera après le Brexit.

    Dossier:
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

    Lire aussi:

    Le "Brexit" bat le "porno" sur Google
    Après le Brexit, un "Texit" pour le Texas?
    Le FMI révise ses prévisions de croissance de l'Allemagne à cause du Brexit
    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Tags:
    sortie de l'UE, nationalité, résultats, politique, Brexit, Union européenne (UE), Abdul Turay, Royaume-Uni, Estonie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik