Insolite
URL courte
16518
S'abonner

Au Japon, le festival de la pornographie virtuelle a été fermé prématurément, car trop de personnes souhaitaient s'y rendre…

Alors le faible taux de natalité et le vieillissement de la population inquiètent les autorités, le Japon vit un boom des technologies érotiques. Ces derniers temps, de plus en plus de Japonais s'intéressent aux personnes virtuelles, les préférant aux personnes réelles. Ainsi, le 12 juin, le quartier tokyoïte d'Akihabara a accueilli l'inauguration de l'exposition des gadgets de la réalité virtuelle. L'expo s'intitule "Adult VR festival" et elle a vraiment fait une fureur.

Les visiteurs de ce salon exceptionnel ont pu voir plusieurs gadgets qui pourront raviver ou pimenter leur vie sexuelle: par exemple, des lunettes de réalité virtuelle Oculus Rift et des soi-disant "caméras omnidirectionnelles".


Les organisateurs ont également présenté des poupées gonflables originales: si on place un smartphone sur ces poupées et si on met des lunettes de réalité virtuelle, on peut entrer en contact sexuel virtuel avec un à travers les lunettes.

L'organisation qui s'occupe du déroulement du VR-festival vise en premier lieu à atténuer les problèmes les gens peuvent rencontrer dans leur vie sexuelle et à "séparer la fonction sexuelle de la société". Selon les organisateurs, qui ont donné une interview à denfaminicogamer, le VR-festival devrait gagner en popularité dans les cinq prochaines année, attirant toujours plus de visiteurs.

Seulement, le nombre de visiteurs cette année a largement dépassé les espérances des organisateurs, et les foules se sont massées à l'entrée du festival. La police a dû les disperser et faire fermer le site.

Si tentant que ça, l'amour virtuel?

 

Lire aussi:

Le "Brexit" bat le "porno" sur Google
Un DVD porno comme cadeau pour des écoliers israéliens!
Ce hacker qui lutte contre Daech à l'aide de porno
Un Anonymous trolle des Twitters de Daech avec du porno gay
Game of Thrones, du porno? Rien à voir, quoique...
Tags:
réalité virtuelle, festival, porno, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook