Ecoutez Radio Sputnik
    Jordan Parke et James Holt

    Les deux mecs-sosies de Kim Kardashian se brouillent sur la Toile

    © Photo. Capture d'écran sur TouTube
    Insolite
    URL courte
    23030

    Ces deux types ont dépensé une fortune en chirurgie esthétique rien que pour être aussi beaux que leur idole Kim Kardashian. Ils se sont cependant disputé(e)s sur Facebook.

    Ces deux jeunes Britannique n'aspirent qu'à ressembler aux rejetons des Kardashian et se disputent le titre de celui qui possède les lèvres les plus charnues, les sourcils les plus larges et les pommettes les plus rondes.

    Love my JSKY @jskychat ❤️ #OxfordClub #Hermes

    Фото опубликовано 🎨💄Jordan James Makeup💄🎨 (@jordanjamesparke) Май 3 2016 в 10:18 PDT

    Comme chez les Kardashian, tout n'est pas qu'une histoire de fesses, Jordan Parke, 25 ans, s'est fait pas mal gonfler les lèvres et utilise quotidiennement des tonnes de produits cosmétiques.

    I never smile 😘💋 #Love #CheekFiller #LipFiller #ThreadLift #Cheshire

    Фото опубликовано 🎨💄Jordan James Makeup💄🎨 (@jordanjamesparke) Июн 28 2016 в 2:34 PDT

    Son "pote" James Holt, 23 ans, qui partage la même passion, a également dépensé plus de 13.000 dollars rien que pour s'approcher de l'étalon de beauté.

    Un jour, Holt a cependant posté sur sa page Facebook un article qui établissait une comparaison entre les deux comparses.

    A son tour, Jordan Parke s'est mis à écrire des textos où il accusait l'autre de haine. Il a en outre critiqué le physique d'un des "Kardashian" et a déclaré que les hommes âgés avec qui James Holt aurait couché avaient payé ses nombreuses opérations esthétiques.


    Lire aussi:

    Exercices militaires de l'Otan: des gradés ukrainiens agaçent les Américains
    Une invention japonaise dernier cri pour lutter contre la Poké-fatigue!
    Sa boss critique sa tenue vestimentaire, elle vient au travail en cosplay
    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    Tags:
    Kim Kardashian, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik