Ecoutez Radio Sputnik
    La ville fantôme de Consonno

    Championnat de cache-cache dans un village fantôme en Italie

    © Flickr/ Luca Serazzi
    Insolite
    URL courte
    0 121191

    Qui veut encore des Pokémons? Un jeu d'enfant! Les Italiens organisent un championnat du monde de cache-cache dans une ville fantôme. c'est la France qui a été sacrée championne.

    Le championnat du monde de cache-cache s'est tenu les 3 et 4 septembre derniers dans la ville fantôme de Consonno, à 40 km de Milan, dans le nord de l'Italie.

    L'Italie organise ce championnat depuis 2010, mais cette année, la 7e édition du championnat a pour la première fois réuni des équipes étrangères – de France, de Belgique et des Etats-Unis, rapportent les médias italiens.

    64 équipes ont participé au jeu de cache-cache géant pour un total de 320 participants. La France a remporté le championnat.

    ​Ceux qui considèrent cette compétition comme un jeu d'enfant, doivent savoir que "même le comité d'organisation des Jeux olympiques 2020 de Tokyo a manifesté un intérêt pour le jeu de cache-cache italien, affirment les organisateurs.

    ​Selon eux, "ce jeu populaire mérite d'avoir son championnat du monde et chaque adulte mérite d'avoir un jour férié pour jouer à cache-cache".

    Le championnat s'est tenu dans la province de Bergame de 2010 à 2015, mais ses organisateurs ont décidé de le transférer à Consonno. Les habitants ont quitté la ville pendant les années 1960, suite à la destruction du vieux centre qui devait céder sa place à un "Las Vegas" italien. Toutefois, le projet n'a pas été réalisé. Un glissement de terrain en 1976 a fait fuir les derniers habitants de Consonno. Cette ville revit parfois pour le tournage d'un film ou pour d'autres projets.

    Lire aussi:

    Une ville fantôme sera construite en plein désert des Etats-Unis
    Deux terriers jouent à cache-cache
    Ce bébé phoque perd au jeu de cache-cache contre la police
    Tags:
    championnat, cache-cache, Consonno, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik