Insolite
URL courte
16612
S'abonner

Le contre-espionnage russe a coupé court à la tentative de deux Sibériens entreprenants qui, pour arrondir leurs fins de mois, vendaient à la CIA des secrets inventés de toutes pièces.

Deux habitants de la région de Transbaïkalie (Sibérie orientale) envoyaient des lettres à la CIA prétendant livrer des informations secrètes, a annoncé à Sputnik le porte-parole de l’antenne locale du Service fédéral de sécurité (FSB).

Bien que très jeunes — le premier est né en 1993 et le deuxième en 1996 — ces deux Sibériens ont pu facilement duper la CIA.

« Les habitants de la ville de Borzia ont écrit à la CIA lui proposant de vendre des informations secrètes sur des convois ferroviaires envoyés en Ukraine et les lieux de déploiement des missiles pointés sur les États-Unis. Les deux hommes ont été tout simplement avertis, car leur activité ne tombait pas sous le coup de la loi : ils n’étaient en possession d’aucun secret, ils ne faisaient que les inventer », a-t-il raconté.

Et, cerise sur le gâteau, la CIA a même répondu à la lettre de ces deux « sources » demandant des précisions, sans cependant les payer.

Le fait que la CIA ait trouvé intérêt dans l’information provenant des sources aussi douteuses a fortement étonné le FSB.

Lire aussi:

Le directeur de la CIA évoque sa rencontre "surréelle" avec le chef du FSB
Le directeur de la CIA impressionné par les capacités informatiques de la Russie
Comment Pokémon Go est-il lié à la CIA?
«Il a tiré quatre balles dans la poitrine d’Asoman»: après qu’on a abattu son chien, elle pense à fuir l’Afghanistan
Tags:
information secrète, FSB, CIA, Sibérie orientale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook