Insolite
URL courte
14155
S'abonner

Après le dernier clip excentrique de Robbie Williams, Party Like A Russian, Sputnik vous propose de faire le tour des chansons les plus folles sur la Russie. Si certaines sont drôles, d’autres ont des stéréotypes pris trop au sérieux… écoutez ses morceaux et vous saurez tout sur la vie de tous les jours en Russie.

Ils sont beaux, les préjugés. Mais si vous voyager en Russie il faut savoir à quoi vous attendre.

1. Trouver son moujik « des pieds à la tête » avec Marie-Paule Belle.

Cette chanson drôle et du moins insolite raconte la vie d’une femme qui a voulu trouver le véritable Russe, son « Raspoutine ». D’après Marie-Paule Belle, le Russe type travaille obligatoirement « dans une usine de faux caviar ». « Il rentre le soir beaucoup trop tard », il met du caviar dans son sandwich et l’esturgeon lui « paraît chic ». Et pour faire  « de la moujik », il livre ses boîtes à l'hôtel Savoy. Mieux vaut l’écouter une fois que la lire. Appréciez surtout la danse! C’est ce que dansent les Russes après une bouteille de vodka.

2. Et ces filles russes qui restent gravés à jamais dans la tête.

Une autre belle et drôle sélection de clichés sur les voyages en Russie, cette fois-ci dans une chanson anglophone d’Eddy Huntington.

« Maintenant, je vais revenir pour boire de la vodka glacée. Le paysage en blanc, le soleil brille à travers les stalactites glacées. Je danse dans la neige accompagné de balalaïkas. Le temps passe, mais les filles russes ne semblent pas quitter mon esprit ».

3. Le Bilan de l’Union soviétique… Ce n’est pas toujours comme ça, la vie en Russie?

Jean Ferrat fait part de ses idéaux trahis dans cette chanson. C’est probablement comme ça que beaucoup voient la vie en Russie comme dans un film d’espions.

Dès votre arrivée en Russie, « les staliniens zélés » mettront tout en œuvre « pour vous faire signer les aveux les plus fous ». « Des complots déjoués, des dénonciations, des traîtres démasqués, des procès sans bavures, des bagnes mérités, des justes pendaisons », c’est ça, les montagnes russes avec des « savants décadents, écrivains espions, sionistes bourgeois, renégats titistes et calomniateurs de la révolution ».

4. Le romantisme des rendez-vous au bout du fusil du KGB… par —45°

Une histoire d’amour à la Russe? Inimaginable, sans les agents du KGB qui vous hantent. Pas facile de comprendre ce que veut cette mystérieuse âme russe, surtout vu qu’elle est obligée de chiffrer ses lettres d’amour… Difficile de ne pas perdre le fil de la narration, mais cela ne rend pas la chanson moins loufoque.

« Astrovia, ma douce camarade, sa nation est ton arme

Ton amour se lit comme le code que tu m’as envoyé

Un dernier contact sur la place Rouge, à moins que je ne doive courir

Et que les longs bras du KGB ne me détectent

 

Vous ne pouvez faire confiance à personne, messagerie secrète

Juste les règles qui se trouvent comme des schémas dans votre tête

Il fait frais, —45°. Le vent est glacial, l’air étranger a un goût étrange

Un missile balistique intercontinental Paf! Paf! Tu es mort

Un dernier contact sur la place Rouge, à moins que je ne doive courir

Et que les longs bras du KGB ne me détectent ».

 

 

Et les grands classiques de la chanson qu’on n’aurait pas pu oublier

 

5. Le vent du changement

 

Le fameux « Wind of change » écrit en l'honneur du premier festival de ce genre en Russie qui a eu lieu en août 1989 regroupant plusieurs groupes de rock dont Scorpions. Cette représentation romantique du « vent du changement » est devenue un symbole de liberté.

« Je longe la Moskova

En direction du parc Gorky

Tout en écoutant le vent du changement…

Le monde est sur le point de se renfermer

As-tu déjà songé

Que nous pouvions être proches à ce point, tels des frères

Le futur est dans l'air

Je peux le ressentir en tout lieu

Soufflant avec le vent du changement »

6.     Moscou, étrangère et pleine de mystères

Dschinghis Khan le groupe pop allemand connu pour avoir participé au concours Eurovision, a présenté en 1979 sa propre vision du Moscou mystérieux dans sa chanson « Moscau ».

« Moscou, étrangère et pleine de mystères

Tour faite d'or rouge, froide comme la glace

Moscou, celui qui te connait vraiment

Sait qu'un feu brulant est en toi

 

Cosaques… levez vos verres…

Natascha, tu es si belle

Camarades… pour la vie…

 

À ton bonheur… Frères »

 

7. « Ra ra Rasputin, lover of the Russian queen »

Difficile de ne pas se souvenir du tube de Boney M sur « Ra ra Rasputin, lover of the Russian queen ».

Il y a longtemps de cela, un certain homme vivait en Russie

Il était grand et fort, et dans ses yeux

brillait une lueur flamboyante

La plupart des gens le regardaient avec terreur et peur

Mais pour les beautés de Moscou, c'était un séduisant amant

Ra Ra Rasputin

Amant de la reine de Russie »

Et voilà la vidéo de Robbie Williams où l'artiste britannique joue démesurément le rôle d'un oligarque russe — entouré d'une troupe de ballerines — le tout avec beaucoup d'espièglerie.

Lire aussi:

Pourquoi est-il tellement dangereux de voyager en Russie?
Chachliks et femmes fortes: un rockeur irlandais raconte "sa" Russie
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Trois des quatre auteurs de l'étude du Lancet sur l’hydroxychloroquine se rétractent
Tags:
moujik, tube, vodka, KGB, CIA, URSS, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook