Insolite
URL courte
4219
S'abonner

Au Royaume-Uni, un écolier a sacrifié ses vacances en famille et a lutté stoïquement contre les rhumes pour ne pas manquer un seul cours en cinq ans, dans l’espoir d’obtenir une belle récompense. Sa désillusion n'en fut que plus grande...

Dans une école de Brighton (sud de l'Angleterre), l'assiduité en cours et les succès scolaires sont annuellement récompensés par l'administration.
Sam Stannard n'a pas manqué une seule leçon en cinq ans d'études. Il rêvait d'obtenir un prix, à savoir un iPad. Or, il n'a reçu qu'un stylo et un diplôme lors de la cérémonie de remise des prix.

​L'écolier était fortement déçu par cette injustice car par le passé les meilleurs élèves recevaient même des notebooks. 

Maintenant, Sam regrette ne pas être allé skier en famille à cause de l'école.

« Mon fils était un peu déçu d'avoir reçu un stylo après avoir fréquenté toutes les leçons pendant ses études. On aurait pu lui attribuer un iPad », a confié le père de Sam.

​Le directeur, quant à lui, se réjouit de l'efficacité de cette méthode qui consiste à stimuler la fréquentation des cours à l'aide d'un prix. 

« Nous sommes très fiers que le taux de fréquentation dans notre école soit supérieur à la moyenne nationale et deuxième dans notre ville », a dit la directrice, Katie Scott.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

 

Lire aussi:

Un tour de monde au lieu de l’école? Cette famille dit «chiche»!
Habillée en homme, elle vient à l'école avec son fils pour la Journée "Beignets avec papa"
Un Népalais retourne à l'école à 68 ans
«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Tags:
prix, succès scolaire, fréquentation, iPad, Brighton, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook